Puy-de-Dôme
Besson chaussures accélère le pas sur les produits durables et la seconde main
Puy-de-Dôme # Biens de consommation # RSE

Besson chaussures accélère le pas sur les produits durables et la seconde main

S'abonner

Avec plus de 9 millions de paires de chaussures vendues par an, Besson Chaussures est l’un des leaders du marché. Pour le rester et répondre à une tendance d’achats plus responsables, l’enseigne fait tout un travail autour de produits plus durables et se lance dans la seconde main.

Besson Chaussures propose plus de 4 000 références par saison — Photo : Gilles Cayuela

Dans un secteur, la mode, souvent pointé du doigt pour son empreinte carbone, liée à la fast fashion (mode "jetable"), Besson Chaussures entend développer sa politique RSE afin de proposer à ses clients des produits plus responsables.

Depuis six ans, l’enseigne auvergnate (340 millions d’euros de chiffre d’affaires sur le dernier exercice 2022-2023) travaille sur les matériaux et s’inscrit dans une économie circulaire et plus solidaire.

"Il y a un changement de mode de pensée. Même s’il n’y a pas de choc de consommation, nous observons que les clients cherchent des achats plus raisonnés. L’idée est de suivre cette tendance. Malgré tout les chaussures, c’est aussi un accessoire de mode, un achat plaisir, donc il faut qu’on continue cela et que l’on mixe les deux ", explique François Gireau, PDG de Besson Chaussures.

Des produits plus durables

Pour cette enseigne multimarques, qui propose plus de 4 000 références par saison, cela passe par une offre plus qualitative, avec notamment des chaussures en cuir, matériau plus durable, de fabrication européenne. "Près de 60 % des chaussures issues de marques propres de Besson proviennent d’Espagne, du Portugal, d’Italie et d’Europe de l’Est. Nous avons décidé de mettre en avant ce sourcing tout comme notre certification LWG pour notre cuir. Pour notre collection printemps-été, 99 % de nos chaussures en cuir (marque besson, N.D.L.R.) sont certifiées avec cette norme", souligne le dirigeant.

Obtenue en avril 2022, cette certification du "Leather Working Group" garantit une production respectueuse de l’environnement et socialement responsable, selon plusieurs critères comme la gestion de l’eau ou des déchets. Besson a aussi créé une collection "capsule Alter Native", une quarantaine de références éco-conçues afin de réduire son impact environnemental. Ces chaussures se réparent plus facilement et sont fabriquées à partir de matières qui se recyclent.

Collecte "antigaspi" auprès des clients

Et justement sur le recyclage, l’enseigne est engagée, depuis 2018, dans des collectes "antigaspi" et solidaires de chaussures. La dernière édition, fin mars, a permis de récolter 80 000 paires déjà portées et toujours en bon état, auprès des clients. Au total, près de 800 000 paires ont déjà été confiées au Relais, membre d’Emmaüs France, pour bénéficier d’une seconde vie.

Le corner "seconde vie" de Besson Chaussures. L'enseigne a décidé de déployer ce rayon dans tous ses magasins (plus de 200 aujourd'hui) — Photo : DR

Un rayon "seconde vie" bientôt dans tous les magasins Besson

Enfin, dernière initiative en date, Besson Chaussures se tourne vers la seconde main, en pleine progression. "La difficulté, pour autant, est que sur la chaussure il y avait un blocage pour des raisons d’hygiène. Nous avons quand même décidé d’expérimenter des "corners" dans une trentaine de magasins et c’est un succès. Nos clients ont compris la démarche, nous n’avons pas assez de paires pour répondre à la demande", précise François Gireau.

L’enseigne a décidé de déployer ce rayon "seconde vie" dans tous ses magasins. Elle rachète des chaussures en bon état à ses clients sous forme de bons d’achat et puis les désinfecte, les répare si besoin. Ces ventes d’occasion sont, pour l’heure, limitées au regard du volume total (moins de 1 %) mais l’enseigne y croit. "Nous avons eu un débat en interne. Est-ce que l’on ne se tire pas une balle dans en pied en vendant des chaussures de seconde main ? Mais la tendance est là, autant que ce soit nous qui le faisions, plutôt que des sites internet. Cela génère du trafic en magasin", analyse le PDG de l’enseigne.

Des partenariats avec des cordonniers pour la réparation

Autre démarche, qui pourrait là aussi paraître contre-productive, Besson Chaussures veut mettre en avant la réparation des paires en mettant en place des partenariats avec des cordonniers locaux. 70 magasins du réseau travaillent déjà avec un professionnel référent.

"Nous évitons, là encore, le côté jetable et nous sommes plus dans l’accompagnement. C’est dans l’air du temps. Nous devons rester maîtres de ces transformations, plutôt que de les subir", conclut François Gireau. Besson Chaussures vend plus de 9 millions de paires de chaussures par an et compte plus de 200 magasins dont 9 en Espagne et 13 en Belgique.

Puy-de-Dôme # Biens de consommation # Commerce # RSE
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise BESSON CHAUSSURES