Sarthe
Erwan de La Fouchardière a pris la direction des Fermiers de Loué dans un contexte tendu
Sarthe # Elevage # Nominations

Erwan de La Fouchardière a pris la direction des Fermiers de Loué dans un contexte tendu

S'abonner

La coopérative agricole sarthoise a tourné une page de près de trente ans avec le départ de son directeur, qui sera remplacé par son fils. Ce dernier arrive dans un contexte d’inflation et de baisse de consommation des viandes mais aussi des achats de Label Rouge. Seul l’œuf gagne des parts de marché.

Erwan de La Fouchardière reprend la direction des Fermiers de Loué, assurée par son père Yves depuis 28 ans — Photo : Fermiers de Loué

La Cafel, société coopérative sarthoise des Fermiers de Loué, a vécu un passage de témoin marquant du fait du départ de son emblématique directeur Eric de La Fouchardière, après 28 ans en poste. C’est l’un de ses cinq enfants, Erwan, qui était son adjoint depuis 18 mois, qui a pris la suite. Âgé de 38 ans, Erwan de La Fouchardière a dirigé pendant dix ans les laboratoires Biodevas à Savigné-l’Évêque, une commune proche de Loué et Coulans-sur-Gée, où siège la coopérative agricole.

Les premiers fermiers de Loué se sont regroupés en 1958 pour mieux valoriser leurs volailles avant d’obtenir leur Label rouge en 1966.

Une inflation record

Le nouveau directeur et son conseil d’administration d’éleveurs auront des défis à relever dans les années à venir : se positionner face à la baisse globale de consommation de viande, négocier une répartition équitable avec les autres acteurs de la chaîne et notamment les distributeurs, garantir un revenu aux éleveurs coopérateurs dans un contexte d’inflation.

"11,7 % d’inflation, c’est du jamais vu depuis les années quatre-vingt", a souligné le président lors de l’assemblée générale.

À cela s’ajoutent les restructurations dans la grande distribution : "La chute de Casino et la disparition programmée de l’enseigne Cora ont aussi une incidence sur la baisse de ventes des produits sous signes de qualité et d’origine en France", observe Philippe Pancher. Pour compenser, la marque Loué va faire son apparition dans les rayons de 150 magasins Lidl supplémentaires.

En 2023, la progression des ventes d’œufs a confirmé la stratégie du groupe. La coopérative a produit 500 millions d’œufs Label Rouge et Bio, réalisant "84 % des œufs label à marque nationale". Et la fin réglementaire des œufs en cage devrait profiter encore à la marque Loué et au Label Rouge.

Vers une année difficile

"Ne nous racontons pas d’histoire, l’année 2024 va être difficile" conclut cependant le président. Deux défis d’avenir s’invitent déjà à la table des fermiers. Affronter le dérèglement climatique, d’abord. "En effet, 614 mm d’eau sont tombés en Sarthe depuis septembre, comparés en moyenne, à 476 mm ces 10 dernières années. En conséquence, 20 % du blé n’a pas pu être semé sur les départements de la Sarthe et de la Mayenne. Sur ce qui a pu être semé, il risque d’y avoir 25 à 30 % de rendement en moins", constate le président de Loué. Et la paille risque de manquer, rajoutant des coûts supplémentaires en élevage qu’il faudra pouvoir répercuter en aval.

Quant aux transmissions des exploitations entre générations, il faudra savoir "prendre en compte les nouvelles attentes sociétales des agriculteurs", sait déjà Erwan de La Fouchardière. Mais aussi leur assurer la pérennité de l’activité.

Sarthe # Elevage # Agroalimentaire # Nominations # Production
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise COOPERATIVE AGRICOLE FERMIERS DE LOUE