Bretagne

Agroalimentaire

Coronavirus : Eureden répond à la forte demande de conserves de légumes

Par Ségolène Mahias, le 25 mars 2020

La grande distribution fait face à une ruée sur les conserves. Leader français des légumes en conserve, la coopérative bretonne Eureden répond à cette hausse de la demande.

Eureden est leader en France des légumes en conserve.
Eureden est leader en France des légumes en conserve. — Photo : Eureden

Née de la fusion de Triskalia et du groupe d’aucy (9 000 salariés, 20 000 agriculteurs coopérateurs et 3 Md € de CA), la coopérative bretonne Eureden est mobilisée en première ligne comme de nombreux acteurs de l’agroalimentaire. S’appuyant sur une soixantaine de sites industriels, l’entreprise fait face à une très forte demande de conserves de légumes. « Les consommateurs se tournent actuellement beaucoup vers les produits de longue conservation. Eureden est en capacité de répondre aux besoins de la GMS. Les stocks sont existants. Nous ne sommes pas en flux tendus », résume Pascal Subtil, en charge de la communication de la coopérative. Les activités surgelées du groupe connaissent eux aussi un pic d’activité. Si le télétravail s’est généralisé pour les fonctions supports du groupe, l’entreprise a mobilisé ses personnels de production notamment sur les activités en plein boom. D’autres usines du groupe comme celles intervenant sur la restauration hors foyer voient naturellement leurs activités réduites.

Des procédures scrupuleusement surveillées

« La priorité demeure la santé et la sécurité de nos collaborateurs ainsi que de la nécessité de la continuité de nos actions », ajoute Pascal Subtil. En amont du confinement, des affichages détaillant les gestes barrières avaient été installés. « Tout est fait pour préserver au maximum nos personnels. » Sur les sites de production, des équipes sont dédiées pour vérifier que les procédures et gestes barrières sont bien appliquées. Par ailleurs, l’entreprise entend également s’appuyer sur des crises passées. Des plans de continuité d’actions avaient été établis lors du virus H1N1, Eureden s’est donc appuyé sur ces expériences pour s’adapter au mieux au contexte actuel.

Outre ses entités industrielles, Eureden assure une continuité sur l’ensemble de ses activités. « Le groupe va de l’agriculture à la distribution. » Ainsi, la fourniture de nourritures pour les animaux se poursuit comme la collecte de lait ou le ramassage d’œufs. La partie liée à la distribution évolue également : Les libres-services Magasin Vert et Point Vert sont fermés au grand public sauf pour des situations de dépannage en alimentation animale, chauffage, etc. Leurs accès restent possibles en revanche pour les professionnels.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail