Rhône

Restauration

Charles Darnault transmet le traiteur C-Gastronomie à ses associés

Par Pierre Lelièvre, le 16 mars 2020

Président fondateur du traiteur lyonnais C-Gastronomie, Charles Darnault vient de céder ses parts dans l’entreprise de Chaponost (Rhône) à ses associés historiques. Paul-Maurice Morel, directeur général du groupe Bocuse, devient directeur général, tandis que Jérôme Bocuse entre au capital de l’entreprise.

L'équipe de la société de traiteur C-Gastronomie, basé à Chaponost dans le Rhône
Charles Darnault a cédé début mars les parts qu'il détenait dans la société de traiteur C-Gastronomie à ses associés historiques. — Photo : C-Gastronomie

Une fierté et un regret. Charles Darnault, fondateur du traiteur et organisateur de réceptions C-Gastronomie (CA 2019 : 10 M€ / 100 salariés), vient de céder aux autres associés de l’entreprise de Chaponost (Rhône) les parts qu’il détenait avec son épouse Isabelle Darnault via le holding Darnault. « Nous avons créé ce groupe il y a douze ans. C’est le bon moment pour nous de quitter cette belle aventure qui a connu une croissance soutenue depuis l’origine et qui bénéficie d'une très belle image sur la place lyonnaise », explique Charles Darnault, 47 ans. « Nous partons au meilleur moment puisque l’entreprise est extrêmement rentable malgré l’actualité ».

Une difficulté à s'imposer largement à Lyon

« Depuis quelques mois, nous étions très sollicités par de potentiels acquéreurs. En parallèle, la charge de travail et la complexité de l’activité nous ont conduit à prendre cette décision », explique l'entrepreneur, également président de Mayfair Valorisations (maîtrise d’ouvrage et promotion immobilière), Diagonale SAS (entreprise de métallerie, charpente métallique et façade vitrée), Parallèle SAS (entreprise de second œuvre en aménagement intérieur). Le dirigeant garde également la présidence du restaurant La Forêt Noire à Chaponost.

Un choix motivé par une certaine lassitude face à la difficulté de s’imposer plus largement sur le marché lyonnais. « Sur certains marchés, c’est très difficile de percer si on n’a pas un minimum de connexions politiques, explique Charles Darnault. C’est parfois décourageant d’être face à des barrières pour décrocher de nouveaux marchés, d’en perdre certains sans raison ou de ne même pas être consultés. Face à des confrères particulièrement bien ancrés dans le paysage lyonnais, je n’ai pas les contacts et connexions suffisants, n’étant pas originaire de Lyon. »

Jérôme Bocuse entre au capital

Le désormais ex-président de l’entreprise a cédé l’intégralité de ses parts aux associés qui l’accompagnait jusqu’alors : Christophe Foulquier, Stéphane Pérez, Karim Bouzoubaa, Loïc Oudin et Paul-Maurice Morel, actuel directeur général du groupe Bocuse, qui récupère la direction de C-Gastronomie. Cette opération de LBO est aussi l'occasion pour Jérôme Bocuse, fils du chef Paul Bocuse et président de Pol Développement (qui détient les restaurants et brasseries Bocuse), de faire son entrée au capital de l'entreprise.

Selon le dirigeant, l’arrivée au capital de Jérôme Bocuse peut permettre au groupe de faire tomber certaines barrières et de s'affirmer sur de nouveaux marchés. « Avec le soutien du groupe Bocuse, ce sera plus facile », espère Charles Darnault.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition