Storengy et CNR unissent leurs expertises pour construire un écosystème hydrogène renouvelable
# Production et distribution d'énergie # Infrastructures

Storengy et CNR unissent leurs expertises pour construire un écosystème hydrogène renouvelable

S'abonner

En combinant les solutions de Storengy autour de l’hydrogène et la production d’énergies renouvelables de CNR, les deux entreprises jettent les bases d’une chaîne de valeur pour produire, stocker et distribuer de l’hydrogène renouvelable et bas carbone.

Laurence Borie-Bancel, présidente du directoire de CNR — Photo : DR

Storengy, leader européen du stockage souterrain de gaz naturel, et Compagnie Nationale du Rhône (CNR), premier producteur français d’électricité 100 % renouvelable, annoncent la signature d’un accord visant à étudier la mise en place du premier écosystème français d’hydrogène renouvelable et bas carbone. Une chaîne reliant la production d’électricité renouvelable jusqu’à sa commercialisation finale, en passant par le stockage massif d’hydrogène et sa distribution.

Stocker les énergies renouvelables pour plus de flexibilité

Pour Laurence Borie-Bancel, présidente du directoire de CNR (1 500 salariés, 951 M€ de CA en 2022), le partenariat doit permettre d’étudier "le potentiel majeur de la filière hydrogène pour la décarbonation de l’industrie et des transports, ainsi que sa capacité à faire bénéficier les acteurs de l’électricité d’un moyen de stockage de masse et de flexibilité".

Cette convention va s’appuyer sur les expertises et les atouts de chaque entité : la production et le sourcing électrique pour CNR (4 000 MW de puissance installée), la production et le stockage d’hydrogène pour Storengy. La collaboration entre ces deux filiales d’Engie s’inscrit dans le projet Imaghyne, grande vallée hydrogène de la Région Auvergne Rhône.

CNR, maillon essentiel de la production d’électricité 100 % renouvelable

Avec son portefeuille d’actifs composé à 100 % d’énergies renouvelables variables (barrages hydroélectriques sur le Rhône, éolien, photovoltaïque), CNR se doit de développer des moyens de flexibilité et de stockage de l’électricité. En transformant d’électricité produite en hydrogène, cette énergie sera rendue flexible grâce au stockage souterrain d’Hypster.

Hypster élément central du stockage du futur écosystème

Inauguré en septembre dernier, Hypster est le premier démonstrateur de stockage d’hydrogène renouvelable en cavités salines. L’installation d’un électrolyseur alimenté notamment par du photovoltaïque sur le site de Storengy à Etrez (01) permettra la production de 400 kg d’hydrogène par jour, soit l’équivalent de la consommation de 16 bus hydrogène pour monter en charge progressivement jusqu’à l’utilisation de la capacité totale de la cavité saline, soit 44 tonnes (l’équivalent de la consommation journalière de 1 760 bus à hydrogène) prévue pour 2026. À plus long terme, il est prévu une augmentation massive de la capacité avec 4 cavités supplémentaires dotées d’un volume de stockage de 6 700 tonnes d’hydrogène chacune.

Ain Lyon # Production et distribution d'énergie # Infrastructures # Greentech # Cleantech