Marseille
Les prix de l’électricité tirent la croissance d’Enogia
Marseille # Production et distribution d'énergie # International

Les prix de l’électricité tirent la croissance d’Enogia

S'abonner

Créée en 2009 par Arthur Leroux et Antonin Pauchet, l’entreprise marseillaise Enogia, qui conçoit et fabrique des systèmes qui permettent de convertir la chaleur en électricité, a connu une croissance de plus de 50 % en 2023 et vise le même développement en 2024.

Antonin Pauchet et Arthur Leroux, fondateurs de l’entreprise Enogia — Photo : D.Gz.

La société marseillaise Enogia conçoit et fabrique des systèmes, dits ORC (Organic Rankine Cycle) qui récupèrent la chaleur fatale générée lors des processus industriels afin de produire de l’électricité, consommée ensuite par l’industriel, directement sur site. Enogia s’est spécialisé sur de petites puissances et de basses températures. "Nous produisons des kWh totalement décarbonés à un tarif avantageux", résume en quelques mots Antonin Pauchet qui, avec Arthur Leroux a créé l’entreprise en 2009.

À la mi 2023, Enogia a, par ailleurs, réalisé une augmentation de capital de 4,6 millions d’euros avec l’entrée d’Éric Blanc-Garin et de Yazid Sabeg au capital de la société, à hauteur de 11,93 % du capital, via leur holding commune, Duna & Cie. Une opération destinée à financer la croissance de la société mais également à apporter aux dirigeants la vision et l’expérience d’entrepreneurs plus chevronnés.

En 2023, la société qui compte une cinquantaine de salariés a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 5,1 millions d’euros, en croissance de 53 % par rapport à 2022. Dans le même temps, la part réalisée à l’export est passée de 92 % à 83 % avec une augmentation significative du poids de l’Europe de l’Ouest, notamment de l’Allemagne.

Électricité décarbonée et économique

Un développement rendu possible car la société surfe sur deux éléments positifs. "L’augmentation des prix de l’électricité a boosté notre activité et nous contribuons en outre à la décarbonation de l’entreprise. Nos solutions connaissent ainsi un fort attrait de la part des industriels, en France, en Angleterre et en Allemagne notamment, où nous devrions livrer une quarantaine de machines au premier trimestre 2024, poursuit Antonin Pauchet. Nous étions naturellement moins présents sur le marché hexagonal qui dispose déjà d’une électricité décarbonée, mais la hausse des coûts a contribué à rééquilibrer la situation".

Une commande pour les Chantiers de l’Atlantique

En France, l’entreprise a notamment décroché une commande dans le domaine maritime avec les Chantiers de l’Atlantique, afin d’équiper deux navires de croisière de machines Enogia. "Nos systèmes sont efficaces, que les moteurs soient diesel ou au gaz. Nous nous positionnons depuis un moment sur le secteur maritime en participant à des salons et en ayant intégré le pôle mer. L’appel d’offres des Chantiers de l’Atlantique est la résultante de cette démarche", indique l’entrepreneur.

En Allemagne, c’est sur le marché du biogaz qu’Enogia se positionne. "Notre marché est vaste et peu connu. Le plus souvent, les clients ignorent que leur process peut être équipé de machines générant de l’électricité à partir de la chaleur perdue, observe-t-il. Nous ne sommes que quatre entreprises dans le monde à proposer des machines à notre échelle ".

Géothermie à Taïwan

Courant 2023, l’entreprise a développé sa présence sur un autre marché, celui de la géothermie, notamment auprès de la Taïwan Cement Corporation. Dans ce cadre, elle permet de produire directement de l’électricité à partir de l’eau chaude puisée dans les sous-sols à partir de puits existants ou de forages à réaliser. " La modularité de nos machines, leur performance et leur flexibilité leur permettent de s’adapter même lorsque les conditions de fonctionnement des puits diffèrent de celles anticipées. La récupération de la chaleur pour produire de l’énergie est assez rare dans des puits de petites tailles, comme ceux où nous nous sommes positionnés ", souligne Antonin Pauchet.

Marseille # Production et distribution d'énergie # International