Nice
Quand le Negresco investit pour (re) devenir un "Palace"
Nice # Hôtellerie # Investissement immobilier

Quand le Negresco investit pour (re) devenir un "Palace"

S'abonner

Le célèbre hôtel cinq étoiles de Nice se transforme depuis plusieurs années et injecte des fonds pour obtenir, potentiellement fin 2025, cette distinction très convoitée. Pour redevenir un "palace", il a notamment fallu créer un spa et un bassin sous le bâtiment.

Le Negresco, inauguré en 1913, fait l’objet de nombreux travaux depuis plusieurs années — Photo : Grégoire Gardette

Pas de doute. Dans l’esprit de ceux qui croisent son élégante façade blanche Belle Époque et sa coupole dominant la Promenade des Anglais, le Negresco ne peut être autre chose qu’un… "palace". Erreur. Derrière, le raccourci de langage se cache en fait une étonnante réalité administrative : l’emblématique cinq-étoiles de Nice n’a plus cette distinction officielle depuis 2011. Une éternité dans un monde de l’hyper-luxe très concurrentiel où les mots, les classements et les gratifications de l’exceptionnel ont un poids économique indéniable pour attirer une clientèle très exigeante.

Un plan sur six ans

En 2019, le site s’est donc lancé dans une véritable course à l’armement pour récupérer ce titre que seuls 31 établissements possèdent en France dont trois actuellement dans les Alpes-Maritimes. "C’est un plan sur six ans, explique le directeur du Negresco, Lionel Servant, qui a commencé par lancer la rénovation des 128 chambres et suites. Elles sont finies à 85 %. Sauf que nous ne sommes pas dans un établissement comme les autres avec les 6 000 œuvres d’art de l’hôtel, des décorations uniques faites sur-mesure. Il faut compter environ 100 000 euros pour chacune des chambres".

Spa de 700 m2 et piscine intérieure

Outre le rachat d’une plage privée située juste en face de l’hôtel en 2022 (qui n’avait rien d’obligatoire), le principal manque dans le cahier des charges du bon "Palace" vient d’être comblé : après de longs travaux, le Negresco a ouvert il y a quelques semaines son spa de 700 m2 et une splendide piscine intérieure sous le bâtiment. Un exploit technique et esthétique dont la facture (au montant tenu secret) n’est pas anodine.

Un spa ainsi qu’un bassin ont récemment été créés pour remplir les critères nécessaires à la distinction "Palace" — Photo : Grégoire Gardette

"C’est l’un de nos investissements les plus lourds", confie Lionel Servant. Dans l’année, les appartements du couple Augier, les anciens propriétaires décédés, seront également totalement rénovés au sixième étage en "gardant l’identité des lieux". La chambre de 400 m2, avec ses 200 m2 de terrasse, deviendra ainsi l’une des suites les plus exceptionnelles de la Côte d’Azur. Son tarif sera lui aussi hors-norme : plusieurs dizaines de milliers d’euros la nuitée.

Plusieurs dizaines de millions d’euros investis

Enfin, de nouveaux travaux sur les façades sont programmés pour lui redonner son allure originelle de 1913. Au-delà de l’aspect patrimonial, l’hôtel, l’un des seuls ouverts toute l’année, doit aussi travailler sur son organisation et ses personnels. Sur les 230 collaborateurs en CDI actuellement en poste, tous devront, par exemple, être formés vis-à-vis des clients en situation de handicap. Un travail sur la personnalisation et la digitalisation des services est également en cours.

Au total, plusieurs dizaines de millions d’euros sont injectées et lissées sur plusieurs années "en gérant en bon père de famille" précise le dirigeant.

"Une entreprise rentable"

"Il est sûr que les montants sont très importants pour une entreprise indépendante (NDLR : propriété du fonds de dotation Mesnage-Augier-Negresco) car nous ne pouvons compter que sur nos fonds propres, ajoute-t-il. Mais nous n’existons que si nous sommes rentables, et nous le sommes, c’est un paramètre indispensable pour conserver cette indépendance."

Lionel Servant, directeur du Negresco — Photo : Kasia

Le Negresco, qui a attiré plus de 58 700 clients en 2023, a selon lui réalisé un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros. Le double de l’année 2019, considérée jusqu’à présent comme un cru de référence dans le milieu du tourisme.

Le dossier de candidature pour (re) devenir " Palace " sera déposé dans un an. Des commissions, des audits et des visites mystères s’enchaîneront pour une réponse définitive attendue fin 2025. En attendant, des chefs d’État présents au sommet de l’ONU sur les océans, organisé l’été prochain à Nice, seront passés par les belles dorures maison.

Nice # Hôtellerie # Investissement immobilier
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise SA HOTEL NEGRESCO