Gard
LFB Biomanufacturing investit 20 millions d’euros pour produire deux fois plus de protéines thérapeutiques
Gard # Santé # Investissement industriel

LFB Biomanufacturing investit 20 millions d’euros pour produire deux fois plus de protéines thérapeutiques

S'abonner

Le laboratoire alésien LFB Biomanufacturing investit 20 millions d’euros dans ses structures de production de protéines thérapeutiques. De quoi renforcer son statut de sous-traitant pharmaceutique sur le marché français, où les besoins explosent.

L’un des bioréacteurs utilisés par LFB Biomanufacturing pour la production de protéines thérapeutiques — Photo : LFB Biomanufacturing

Après les manques criants révélés par la crise sanitaire, le plan France 2030 lancé par l’État vise notamment à réarmer le pays dans la bioproduction de thérapies innovantes. Fabricant de protéines thérapeutiques pour le compte de tiers, la société alésienne LFB Biomanufacturing (75 salariés, CA 2022 : 17 M€) mobilise 20 millions d’euros d’investissement, dont une aide pouvant atteindre 6,7 millions versés par France 2030, pour un projet industriel inscrit dans cette dynamique. "Le marché global des anticorps monoclonaux, qui évolue fortement depuis 2011, pèse plusieurs dizaines de milliards de dollars. Un défi de souveraineté sanitaire se pose donc à la France : elle doit renforcer ses capacités de production disponibles pour les biotechs et les start-up, afin d’éviter qu’elles aillent produire à l’étranger", décrypte Herbert Guedegbe, directeur général de l’entreprise gardoise.

Changement d’échelle industrielle

L’investissement vise d’abord à doubler les capacités de production de LFB Biomanufacturing : la société, qui utilisait un bioréacteur de 1 000 litres jusqu’ici, en installera un deuxième d’une capacité de 2 000 litres en décembre 2023. Ce renforcement des capacités de fabrication à l’échelle industrielle ne néglige pas l’aspect environnemental, puisque la technologie des bioréacteurs est à usage unique, afin de limiter le risque microbien lié à la réutilisation. "Le passage aux 2 000 litres est une nécessité stratégique afin d’atteindre la nouvelle échelle de référence sur notre marché. Cela nous donne un crédit au-delà de la capacité de production physique. De plus, cette technologie nous permettra de fabriquer un lot plus vite que sur du 1 000 litres. Or, nos clients ont besoin que leur produit arrive plus rapidement sur le marché", pointe Herbert Guedegbe.

Plus de capacités analytiques

L’opération porte aussi sur l’extension du bâti : la surface du site alésien va passer de 6 100 à 8 640 m2. L’investissement permettra de renforcer les capacités de stockage, au regard des volumes produits qui vont augmenter. Il se traduira également par l’extension des bâtiments administratifs et de maintenance, ainsi que le recrutement de 50 nouveaux collaborateurs (techniciens de production, techniciens analytiques, ingénieurs en procédés, etc.) d’ici 2026. "En plus de notre offre CDMO (sous-traitant pharmaceutique, NDLR), nous profitons de cet investissement pour développer nos capacités analytiques. LFB Biomanufacturing propose en effet une offre de services intégrés complétant la fabrication de lots, ce qui est une rareté et notre marque de fabrique sur ce marché", souligne Herbert Guedegbe.

Depuis près de 30 ans, LFB Biomanufacturing est une société pionnière dans la création de lignées cellulaires, et dans la fabrication de lots cliniques et commerciaux. Ses clients développent des médicaments à base d’anticorps monoclonaux, de protéines recombinantes ou de thérapie cellulaire. L’investissement en cours permettra d’élargir le panel des entreprises "intéressées par de nouvelles protéines thérapeutiques", selon le DG de la société alésienne. Et cette capacité d’innovation n’est pas près de se tarir : le nouveau bioréacteur est installé dans un bâtiment, fruit d’un précédent chantier d’extension bouclé en 2017, qui pourra en accueillir quatre de plus dans les années à venir.

Gard # Santé # Investissement industriel # PME
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise LFB BIOMANUFACTURING