Marseille

Services

Au village de L’Épopée, la réalité dépasse les rêves de ses fondateurs

Par Hélène Lascols, le 08 novembre 2021

Un village pas comme les autres reprend vie depuis le 1er février 2021 à Marseille. Baptisé L’Épopée et installé sur les 12 000 m² de l'ancien siège historique de l’entreprise de spiritueux Ricard, ce tiers lieu, qui s’est donné pour missions de repenser les façons d’apprendre, d’entreprendre et de produire, est déjà victime de son succès.

Les premiers villageois de L’Épopée sont arrivés le 1er février 2021. Aujourd’hui, ils sont plus de 250.
Les premiers villageois de L’Épopée sont arrivés le 1er février 2021. Aujourd’hui, ils sont plus de 250. — Photo : L'Epopée

Les premiers villageois de L’Épopée ont intégré les bureaux de l'ancien  siège historique de l’entreprise de spiritueux Ricard le 1er février 2021. Depuis, la réalité a largement dépassé le rêve des fondateurs de l’association marseillaise Synergie Family, Laurent Choukroun et Franck Tortel, évoqué pour la première fois lors du premier confinement en 2020. "Nous sommes même victimes de notre succès, révèle le directeur de L’Épopée, Pierre-François Duwat, qui après 20 années dans le tourisme et le commerce, confie avoir décroché ici le boulot de ses rêves. Alors que nous nous étions fixé un objectif de taux de remplissage de 50 à 60 % pour la première année, nous sommes déjà à 90 %", ajoute-t-il.

Start-up, associations, fondations ont rejoint ce tiers lieu marseillais dédié à l’Edtech (technologies de l’éducation), soit une quinzaine de structures au début de l’été et une vingtaine depuis cette rentrée. Parmi les locataires, la société marseillaise MCES, positionnée sur le marché de l’e-sport, la start-up Crocos Go Digital qui lutte contre les dysfonctionnements cognitifs, mais aussi le Phare (la fondation de la CMA-CGM), l’antenne régionale de l’Unicef et bien sûr tous les salariés de Synergie Family. Tous ont répondu à l’appel de ce nouvel écosystème vertueux, participant à la création d’une nouvelle dynamique dans le quartier.

Une aventure collective

"Nous avons écrit notre vision de L’Épopée il y a un an et demi. Nous avions imaginé un lieu qui fasse écho à l’une des maximes du créateur du site Paul Ricard, "La folie des grandeurs ? Je ne récuse pas le terme… Je n’ai jamais lésiné sur mes rêves". Nous voulions aussi redonner un avenir à cet espace de 12 000 m². Aujourd'hui, cette vision se réalise car nous avons mis le doigt là où il fallait, en propageant une vague d’optimisme, en comblant aussi un besoin de convivialité et d’échanges", confie Laurent Choukroun.

Cette Épopée marseillaise, cofondée par Synergie Family, MCES et Ici Marseille (manufactures solidaires et partagées), regroupe un espace de coworking et des bureaux à la location. Un studio de production, des ateliers d’artistes et une boutique des talents ont aussi élu domicile dans ce nouveau village dans la ville. Dès janvier 2022, un restaurant ouvrira aussi ses portes en partenariat avec Meet My Mama, traiteur engagé et école de formation qui révèle les talents culinaires des "mamas du monde entier."

22 millions d’euros investis

Puis, un véritable projet de campus est déjà prêt à sortir des cartons avec la volonté de "dépoussiérer le genre avec des formations ludiques, axées sur le jeu". Car l’une des ambitions de L’Épopée est de se positionner comme un village unique d’innovation éducative et sociale à Marseille. "À ce jour, 15 millions d’euros ont déjà été investis et 7 millions d’euros supplémentaires sont déjà programmés", précise Laurent Choukroun, en attente des dernières autorisations administratives pour lancer un premier agrandissement, avant de concrétiser un projet plus ambitieux qui pourrait voir le jour d’ici 36 à 48 mois.

Avec le recul, Laurent Choukroun confie que "tout est allé très vite. Nous avons été capables, en quelques mois, d’écrire l’histoire du devenir de ce site, de convaincre des investisseurs et des acteurs du territoire, les fondateurs du site et les habitants. Depuis, chaque matin, nous faisons un pas de plus vers la réalisation de notre rêve."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition