Marseille

Formation

Crocos Go Digital veut lutter contre les dysfonctionnements cognitifs

Par Didier Gazanhes, le 18 octobre 2018

Vincent Berge, ancien dirigeant de Think & Go, qu’il a renvendu en 2016 au groupe Ingenico, vient de lancer une nouvelle start-up. Baptisée Crocos Go Digital, l’entreprise, qui a vu le jour en juillet 2018, se positionne au carrefour des neurosciences, de l’intelligence artificielle, des drones et de l’apprentissage.

Vincent Berge, fondateur de Crocos Go Digital, souhaite lutter contre les dysfonctionnements cognitifs à l'aide de la programmation de robot et de drone.
Vincent Berge, fondateur de Crocos Go Digital, souhaite lutter contre les dysfonctionnements cognitifs à l'aide de la programmation de robot et de drone. — Photo : D.Gz.

Le créateur

Vincent Berge est un serial entrepreneur. Né à Lyon, il a travaillé aux États-Unis et en Asie avant de rentrer en France et de s’installer à Marseille, où il crée, en 2005, sa première start-up, Mobile Distillerie. Il la quitte en 2009, puis enchaîne avec Think & Go en 2010. Après sept années passées à développer ce leader des écrans connectés, il cède l’entreprise au groupe Ingenico en avril 2016. Il en sort définitivement en 2017. Aujourd’hui, il vient de créer Crocos Go Digital.

Le concept

« J’ai découvert le monde des neurosciences, de l’orthophonie, et j’ai eu l’idée d’y associer des activités de programmation. J’ai rencontré le professeur Johannes Ziegler, du laboratoire de psychologie cognitive à l’Université d’Aix-Marseille qui a mesuré scientifiquement ce que pouvait apporter l’utilisation de logiciels dans l’apprentissage de la lecture pour des enfants dyslexiques notamment », explique Vincent Berge. Il vise ainsi deux objectifs : d’une part, aider les enfants dotés de dysfonctionnements cognitifs au travers de nouvelles technologies (programmation de robots et drones) et, d’autre part, combler le retard de l’enseignement traditionnel dans l’apprentissage de la programmation. « Au même titre que nos enfants doivent connaître l’anglais, ils doivent désormais être capables de programmer », ajoute-t-il.

L’entreprise a fait ses premiers pas au sein de l’incubateur de la Belle de Mai en mai dernier, avant de voir le jour en juillet. Crocos Go Digital vient d’achever une première levée de fonds, constituée de « love money » et de business angels d’un montant de 300 000 euros. La start-up vient par ailleurs d’acquérir une autre société, Enmodecode afin d’accélérer sa croissance. « Le projet fédère actuellement une quinzaine de personnes, dont douze salariés. Nous avons ouvert une boutique au sein du centre commercial des Terrasses du Port, à Marseille, où nous proposons des cours de programmation du robot Cozmo, conçu par la société Anki. » En trois mois, plus de 500 personnes se sont inscrites et la moitié a été transformée en achat.

Les perspectives

Crocos Go Digital vise deux publics distincts (les enfants et les seniors) et table sur trois cibles. « Nous pouvons ainsi vendre nos services ou nos formations aux écoles, aux clubs de science, aux mairies… Nous souhaitons également toucher le grand public en nous installant dans des centres commerciaux. Après Marseille, nous pourrions être à Toulouse, Nice, puis Paris. À ce titre, notre essai aux Terrasses est important. Disposer de boutiques peut être une clé de notre développement. Les centres commerciaux cherchent aujourd’hui à étoffer leur offre avec autre chose que du pur shopping. Nous travaillons sur ce thème avec Hammerson. Enfin, nous voulons également être présents auprès des entreprises, afin de les aider à accompagner leur personnel dans la transformation digitale », détaille Vincent Berge. En trois mois, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 10 000 euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition