Grasse

Agroalimentaire

Areco lance une caméra qui surveille les salades dans les magasins

Par Olivia Oreggia, le 27 février 2020

Après avoir séduit les magasins du monde entier avec son système de nébulisation qui permet de conserver les produits frais, Areco, une PME des Alpes-Maritimes, lance un système qui permet de gérer les rayons de fruits et légumes en temps réel.

Rayons fruits et légumes.
En humidifiant l’air, Areco parvient à mieux conserver la nourriture. La PME propose désormais de la filmer. — Photo : Areco

Depuis plus de vingt ans, il fabrique du brouillard. En 1998 à Grasse, Michel Gschwind lance Areco, une entreprise qui s'appuie sur une technologie brevetée, développée initialement par un centre de recherche du Groupe Toyota : la nébulisation. Contrairement à la brumisation qui projette un liquide en fines gouttelettes, ce système humidifie l’air ambiant et ne mouille donc pas. Après avoir séduit le groupe Bongrain, le dirigeant de la PME s'ouvre les portes de la grande distribution et sa solution équipe Grand Frais, Casino,  Auchan, Leclerc et dernièrement Naturalia. La GMS représente 60% de l'activité d'Areco (6 M€ sur les 10 M€ de chiffre d'affaires). La reste des applications se trouvent dans l'industrie (fromageries, caves à vin).

Plus de 4 500 installations dans le monde

« Nous comptons plus de 4 500 installations dans le monde. L’an dernier, nous avons réalisé plus d'un millier, en France, en Europe et jusqu’en Australie où nous avons une filiale et où nous venons de signer avec Woolworths, l’une des premières enseignes de distribution du pays », précise Michel Gschwind. « Nous avons une seconde filiale aux États-Unis qui réalise un chiffre d’affaires d’un million de dollars. Quatre personnes y travaillent pour couvrir aussi le marché canadien. Il y a une forte volonté de réaliser des économies d’énergie. Ils cherchent une alternative au froid pour conserver les produits frais qui sont de moins en moins emballés et qui donc, sèchent plus vite. »

Au-delà de l’enjeu environnemental, la tendance mondiale vers moins de plastique pose en effet la question de la conservation des aliments. La nébulisation d’Areco prolonge la vie des fruits et légumes, de la viande, du poisson ou du fromage, et conserve leur goût et propriétés nutritionnelles. Une salade placée le matin en rayon peut rester fraîche, sans perdre son poids, jusqu’à trois jours. Le gaspillage diminue. Les pertes seraient divisées de moitié.

Gérer les volumes dans les rayons en temps réel

Coiffée du groupe Arfitec (120 salariés, 16 M€ de CA), la PME vient de franchir une nouvelle étape de son développement avec « Vision ». La caméra de ce système mesure en temps réel le volume des tomates, salades et autres légumes (elle est capable de distinguer les unes des autres). Lorsque ce volume atteint un certain seuil, une alarme est envoyée au responsable du rayon afin qu’il procède au réapprovisionnement. « Tout est basé sur la détection des produits, on cartographie les rayons », explique le dirigeant. « L’objectif est d’éviter les ruptures de produits frais en magasin. On peut connaître l’état des ventes en temps réel. Une fois exploitée, cette data permet d’anticiper et adapter au mieux l’offre au potentiel. Les magasins peuvent « merchandiser » la quantité de produits qu’ils sont quasi sûrs de vendre. » Un premier pilote vient d’être installé dans un grand magasin bio de Fréjus.

Areco veut élargir son offre au-delà de la nébulisation que tous les produits ne supportent pas. Pour les poivrons, champignons ou framboises, l’entreprise a déjà créé des plaques réfrigérées qui, par contact, maintiennent leur température entre 8 et 10 degrés, en lieu et place de vitrines équipées de portes, comme la législation l’a souhaité, mais plus énergivores.

Rayons fruits et légumes.
En humidifiant l’air, Areco parvient à mieux conserver la nourriture. La PME propose désormais de la filmer. — Photo : Areco

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail