Conseil

La société marseillaise de conseil en numérique Klanik s'implante à Toulouse

Par Paul Falzon, le 14 janvier 2021

Créée en 2011 à Marseille, Klanik ouvre sa onzième agence à Toulouse, où elle prévoit d'embaucher 150 personnes d'ici à 2023. La société de conseil en numérique et ingénierie mise sur ses expertises, particulièrement dans l'intelligence artificielle et le big data, pour s'imposer dans l'écosystème local.

Dans les bureaux de la société de conseil en numérique Klanik
Déjà présente à Montpellier où elle emploie une centaine de salariés, Klanik prévoit de recruter 150 personnes d'ici trois ans à Toulouse, dont au moins une soixantaine avant la fin 2021. — Photo : Klanik

La société de conseil en numérique, informatique et ingénierie Klanik a investi début janvier ses locaux à Toulouse, dans l’espace ouvert par Bureaux & Co à François Verdier. La Ville rose accueille ainsi la onzième agence de cette jeune entreprise, née en 2011 à Marseille et déjà forte de 420 salariés, pour un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros en 2020 (+20 %) réalisé à 50 % auprès de grands comptes. "S’implanter à Toulouse répond d’abord à la demande de certains partenaires avec qui nous travaillons déjà dans d’autres régions : c’est aussi l’occasion de travailler de nouveaux marchés dans une ville qui reste très attractive en termes d’emploi et d’innovation", résume Jonathan Legros, directeur d’agence Klanik à Toulouse.

Priorité à l’innovation

La société envisage le recrutement de 150 personnes dans la Ville rose d’ici trois ans, dont 50 à 70 consultants dès la fin 2021, pour une équipe d’une dizaine de managers. La crise de la filière aéronautique, principale pourvoyeuse d’activité pour les entreprises locales du numérique, ne semble pas freiner ces ambitions : "Nous allons prendre le temps de découvrir les réseaux locaux et de leur faire connaître nos solutions afin de préparer le retour de la croissance du marché aéro", indique Julien Faucher, directeur Occitanie pour Klanik. "Notre activité à Toulouse sera placée sous le sceau de l’innovation, pour répondre à un écosystème local très dynamique, par exemple avec l’IoT Valley pour laquelle nos expertises en intelligence artificielle (IA) et big data constituent de réels avantages", poursuit Jonathan Legros.

Un incubateur interne

Coté différenciation, Klanik mise sur une offre de transformation numérique élargie à quatre grands domaines d’activité, dont la cybersécurité et l’IA, mais aussi sur les modèles d’accompagnement développés en interne. "Nous disposons en interne d’un incubateur dédié à la création de start-up, Korner, qui nous donne l’expérience des problématiques de pilotage et de développement que rencontrent les jeunes entrepreneurs. Le cas échéant, nous pouvons même les embarquer dans nos réponses techniques aux clients", pointe Julien Faucher.

Dans les bureaux de la société de conseil en numérique Klanik
Déjà présente à Montpellier où elle emploie une centaine de salariés, Klanik prévoit de recruter 150 personnes d'ici trois ans à Toulouse, dont au moins une soixantaine avant la fin 2021. — Photo : Klanik

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail