Manche

Agroalimentaire

Unipâtis attise la gourmandise des pâtissiers

Par Sylvie Mignard, le 08 juillet 2019

Depuis plus de trente ans Unipâtis propose aux artisans comme aux industriels des produits prêts à l’emploi pour faciliter la réalisation de pâtisseries. Installée depuis 2009 en Normandie, l’entreprise réalise 15 % de son chiffre d’affaires à l’export.

Sophie Mayet a repris la tête de l'entreprise familiale, créée à la fin des années 80, et s'est installée en Normandie à partir de 2009.
Sophie Mayet, PDG d’Unipâtis: "Environ 40% de notre chiffre d’affaires est réalisé avec des industriels." — Photo : S.M

Glaçages, fourrages, ganaches, préparations pour entremets : Unipâtis propose aux artisans et aux industriels des produits prêts à l’emploi pour faciliter la réalisation de pâtisseries. Créée il y a une trentaine d’années par Jacques Mayet, sous le nom de Comptoir des Gelées et Miroirs, l’entreprise grandit en région parisienne. « Passionné de pâtisserie, mon père rêvait de devenir fabricant », se souvient Sophie Mayet, PDG d’Unipâtis. « Il a donc réalisé un laboratoire de 500 m² pour produire et commercialiser des préparations pâtissières concoctées par des meilleurs ouvriers de France ».

Installation en Normandie

Suite à la disparition de son père, Sophie Mayet, elle aussi pâtissière dans l’âme, reprend la société familiale. En 2009, trop à l’étroit dans ses locaux parisiens, l’entreprise déménage dans la Manche, séduite par une opportunité immobilière. « J’avais des attaches normandes et nous avons racheté une chocolaterie à Domjean. Nous l’avons totalement rénovée pour créer 1 200 m² de laboratoires », explique Sophie Mayet. Le site héberge aujourd’hui, les 12 collaborateurs de l’entreprise, pâtissiers, ingénieurs agronomes, ou encore commerciaux. Face aux géants du secteur, Unipâtis propose des gammes restreintes et mise sur la qualité des matières premières et des recettes élaborées par son service recherche & développement.

Renforcer l'ancrage local et développer l’export

« Environ 40 % de notre chiffre d’affaires est réalisé avec des industriels. C’est une réelle chance car nous savons, plusieurs mois à l’avance, quelles seront les tendances de la saison », précise Sophie Mayet. Si côté industrie agroalimentaire, la commercialisation se fait en direct, l’entreprise s’appuie sur des grossistes pour la distribution de ses produits auprès des artisans. Avec une approche commerciale spécifique pour la Manche, où la vente est directe afin de maintenir un lien étroit avec les artisans pâtissiers et de mieux cerner leurs attentes. D’ailleurs, pour renforcer cet ancrage local, la société s’apprête à développer des préparations à base de pommes.

Une recette qui fonctionne puisque le chiffre d’affaires d’Unipâtis atteint désormais 1,6 million d’euros, en progression de près de 15 % depuis cinq ans. La PME normande s’est toutefois fait une grosse frayeur avec un redressement judiciaire en 2015, lié à un détournement de matière première. En effet, en 2014, la disparition de plus d'une cinquantaine de tonnes de matières matières, principalement du chocolat et du sucre, occasionne une perte de 100 000 euros et l'entreprise se retrouve en cessation de paiement. Après dix-huit mois de redressement judiciaire et un climat douloureux, l'entreprise, soutenue par des clients fidèles et des créanciers compréhensifs, remonte la pente.

Et, au-delà de la Manche et du territoire français, l’entreprise réalise 15 % de son activité à l’export, notamment en Europe, au Japon, en Australie, au Bahreïn, au Qatar et bientôt au Koweït. Une diversification qui oblige l’entreprise à adapter ses gammes et sa production pour pouvoir faire bénéficier ses clients étrangers d’une offre complète.

Sophie Mayet a repris la tête de l'entreprise familiale, créée à la fin des années 80, et s'est installée en Normandie à partir de 2009.
Sophie Mayet, PDG d’Unipâtis: "Environ 40% de notre chiffre d’affaires est réalisé avec des industriels." — Photo : S.M

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.