Marseille

Immobilier

Le marché des bureaux en baisse sur Aix-Marseille

Par Didier Gazanhes, le 07 mars 2019

Selon BNP Paribas Real Estate Transaction,  après une année 2017 exceptionnelle, le marché des bureaux à Aix-Marseille a connu une baisse du volume placé en 2018 avec 124 000 m² vendus ou loués contre 140 000 m² en 2017.

Les Docks
Euroméditerranée, en tant que secteur tertiaire de référence, est le secteur le plus impacté par l’absence de grandes transactions, — Photo : D.Gz.

« Ce repli était attendu en raison de l’absence de livraison significative qui n’a pas permis de renouveler l’offre de grande surface fortement consommée en 2017. Le nombre de transactions est toutefois en hausse de 10%, preuve du dynamisme du marché et de l’intérêt des utilisateurs pour les surfaces disponibles », explique Nicolas Treich, Directeur de BNP Paribas Real Estate Transaction, à Marseille. Sur un marché régional dominé par Lyon et Lille, Marseille se positionne ainsi en 5e position, derrière Toulouse et Bordeaux et juste devant Nantes et Montpellier.

Valeurs locatives élevées

Euroméditerranée, en tant que secteur tertiaire de référence, est le secteur le plus impacté par l’absence de grandes transactions, mais ce manque a été bien compensé par les transactions de tailles intermédiaires. Marseille Sud, souffrant d’un manque d’offres de qualité livrées, devrait attendre 2021 pour retrouver des programmes neufs avec la livraison de l’immeuble 132 Michelet, développé par Altarea Cogedim. L’offre disponible à un an est en hausse avec 256 000 m² et retrouve ses niveaux de 2015/2016 grâce aux livraisons prochaines comme Castel Office (6 000 m²) et Eko Active (8 500 m²), tous les deux développés par Icade. A cette offre viendront s’ajouter certains immeubles rénovés, tels que Grand Horizon ou encore Cap Joliette, deux actifs de plus de 10 000 m² dont les livraisons interviendront respectivement en 2020 et 2022.
Les valeurs locatives se maintiennent quant à elles à un niveau élevé. Ainsi, le loyer top atteint 320€ HT/HC/m²/an pour l’immeuble La Marseillaise dans le secteur d’Euroméditerranée.

Les Docks
Euroméditerranée, en tant que secteur tertiaire de référence, est le secteur le plus impacté par l’absence de grandes transactions, — Photo : D.Gz.