Nantes

Distribution

La start-up nantaise Berny veut concevoir l'emballage de demain

Par Cyril Raineau, le 24 mars 2021

La start-up Berny avance en collaboration avec les industriels de l'agroalimentaire et de la grande distribution dans son projet de concevoir des emballages durables et réutilisables. Elle vient à cet égard d'intégrer le premier accélérateur foodtech piloté par Sodebo et Brioches Fonteneau.

Claire Nijdam et Olivier de Kerimel ont  fondé Berny en 2020.
Claire Nijdam et Olivier de Kerimel ont  fondé Berny en 2020. — Photo : Berny

Concevoir un emballage écoresponsable, une application mobile pour gérer la consigne en point de vente tout en assurant la logistique : voici le pari dans lequel s’est lancé Berny. La start-up fondée à Nantes par Claire Nijdam et Olivier de Kerimel en 2020 travaille sur le contenant durable et réutilisable de demain.

Plutôt que le détruire ou le recycler, l’objectif "est de le faire tenir le plus longtemps possible", résume Claire Nijdam. Cet emballage est destiné aux industriels de l’agroalimentaire et aux enseignes de la grande distribution pour qui "nous opérons la logistique, consistant à gérer la consigne avec les clients, collecter l'emballage utilisé, le laver et le remettre en circulation."

La start-up conçoit une gamme prototype de contenants en inox, "le seul matériau qui ne se casse pas, recyclable à 100 % et à l’infini." Pour définir les formats les plus pertinents, elle est en lien avec la grande distribution et l’industrie agroalimentaire.

Un test grandeur nature

Deux projets sont développés en parallèle. Le premier consiste à créer des contenants à destination des enseignes de la grande distribution pour des produits conditionnés sur place. Berny est actuellement en phase de test avec l’Hyper U de la Chapelle-sur-Erdre. "Nous louons nos contenants à l’enseigne qui y met ses produits libre-service des rayons boucherie et poissonnerie, explique Claire Nijdam. D’un côté, il y a des produits dans nos barquettes en inox réutilisables, de l’autre ces mêmes produits dans des contenants jetables." Le test conduit à étudier quelle part de consommateurs choisit l’emballage réutilisable, s’ils comprennent le principe de la consigne, etc. "La grande distribution est un marché à part entière sur lequel nous souhaitons avancer rapidement et nous déployer amplement l’année prochaine", souligne la cofondatrice de la start-up.

La start-up fait le choix d'emballages en inox.
La start-up fait le choix d'emballages en inox. - Photo : Berny

Berny collabore également avec des partenaires industriels sur un travail de R & D pour développer une solution de contenants en inox pleinement hermétiques. La start-up vient d’intégrer pour neuf mois, en compagnie de trois autres jeunes pousses, le tout nouvel accélérateur footdech créé par Sodebo (2 500 salariés, 428 M€ de CA) et Brioches Fonteneau (200 salariés, 48 M€ de CA). B

erny va ainsi intégrer sur la ligne de production des deux industriels vendéens ses emballages en inox qui seront ainsi dans leur circuit de distribution. "Nous souhaitons valider la faisabilité technique de notre solution sur des lignes industrielles", résume Claire Nijdam. La start-up souhaite se lancer sur ce marché à l'horizon 2022. Une levée de fonds pourrait alors être envisagée.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition