Hauts-de-France

Finance

Création d'entreprise

Le Crédit Agricole Nord de France et Turenne Groupe lancent un fonds pour financer les entreprises régionales

Par Jeanne Magnien, le 24 mars 2023

Partenaires de longue date, Turenne Groupe et le Crédit Agricole Nord de France font d’une pierre deux coups avec le lancement d’un fonds commun de placement à risques pour les PME. Une façon de financer les entreprises régionales tout en démocratisant le capital-investissement.

Christophe Deldycke (groupe Turenne), Bernard Pacory et Laurent Martin (Crédit Agricole Nord de France), et Anne-Sophie Maes (Turenne) ont acté la création du nouveau FCPR PME et Territoire porté par Turenne et le Crédit Agricole.
Christophe Deldycke (groupe Turenne), Bernard Pacory et Laurent Martin (Crédit Agricole Nord de France), et Anne-Sophie Maes (Turenne) ont acté la création du nouveau FCPR PME et Territoire porté par Turenne et le Crédit Agricole. — Photo : Jeanne Magnien

Il y a un petit nouveau parmi les fonds dédiés au financement des entreprises des Hauts-de-France. Lancé fin mars par le Crédit Agricole Nord de France et Turenne Groupe, l’un des leaders du capital-investissement en France, le Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) PME et Territoire entend promouvoir un investissement en circuit court. Les sociétaires du Crédit Agricole Nord de France vont en effet pouvoir investir une partie de leur épargne (de 2 500 euros à 100 000 euros) dans des PME et des ETI situées dans le Nord et le Pas-de-Calais. Le fonds sera porté par Nord Capital Investissement (NCI), société de gestion filiale du Crédit Agricole Nord de France, déjà gérée depuis 2010 par Turenne.

20 millions d’euros

"NCI est une success story régionale", appuie Christophe Deldycke, le président du directoire de Turenne Groupe. "Nous avons une soixantaine d’entreprises régionales en portefeuille, de belles PME et ETI de tous secteurs, que nous accompagnons pendant six ans en moyenne. Les sociétaires du Crédit Agricole, désireux de s’engager pour cinq ans minimum, auront directement accès à ce portefeuille, qui va continuer à s’étoffer. Le rendement cible est de 10 %."

NCI, qui compte 170 millions d’euros d’actifs sous gestion, se donne pour objectif "ambitieux" de lever 20 millions d’euros d’ici septembre pour cette première mouture du FCPR PME et Territoire, appelé sans doute à être reconduit chaque année.

"Nous proposons à nos sociétaires de s’engager à nos côtés dans le développement des entreprises du territoire, dans un cadre relativement sécurisé. Les fonds sont fléchés vers des entreprises en développement, qui créent de la valeur et de l’emploi sur le territoire. Nous voulons en particulier accompagner des sociétés qui souhaitent grandir et qui ont besoin d’un financement pour un projet d’investissement, notamment en lien avec la décarbonatation de leur activité, ou une transmission. Il nous paraît essentiel d’agir pour que les centres de décision des entreprises régionales restent dans les Hauts-de-France", pointe Laurent Martin, DG du Crédit Agricole Nord de France.

Potentiel important

NCI a déjà en portefeuille quelques jolis noms de l’économie régionale, comme le libraire Nosoli (Furet du Nord), le gestionnaire immobilier Sergic, les industriels Cousin Surgery ou Provost, la coopérative Advitam ou encore le distributeur Blancheporte.

"Le potentiel est très important, on observe un changement de culture dans les entreprises, notamment régionales, qui jusqu’à présent gardaient un actionnariat exclusivement familial. Ça bouge, mais lentement : seulement 7 500 entreprises en France ont ouvert leur capital, il reste encore 100 000 cibles potentielles sur le marché français. Dans la région, cela représente plusieurs milliers d’entreprises que nous pourrions accompagner. La bonne nouvelle, c’est que les nouvelles générations d’entrepreneurs sont plus ouvertes à cette idée, et voient le bénéfice qu’elles peuvent tirer du capital investissement pour grandir plus vite, de façon saine, sans parier sur la dette exclusivement", assure Bernard Pacory, le président du Crédit Agricole Nord de France.

Labélisé "Article 8" (label de finance durable), le FCPR PME et Territoire s’engage à choisir les entreprises de son portefeuille en tenant compte de critères extra-financiers. Trois piliers ont été retenus : un engagement sur les enjeux de décarbonation, une politique active de partage de la valeur, sous forme d’actionnariat salarié, d’intéressement ou de primes, et une recherche de mixité et de parité dans la gouvernance.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition