Hauts-de-France
Les gigafactories ont boosté l’activité d’investisseur de la Banque des Territoires dans les Hauts-de-France
Hauts-de-France # Finance # Investissement

Les gigafactories ont boosté l’activité d’investisseur de la Banque des Territoires dans les Hauts-de-France

S'abonner

En 2023, la Banque des Territoires en Hauts-de-France a mobilisé 277 millions d’euros sur fonds propres en financement de projets en région. Un chiffre en croissance de 354 % directement lié à l’implication de l’institution dans les chantiers de gigafactories sur le territoire.

Olivier Camau est le directeur régional Hauts-de-France de la Caisse des Dépôts — Photo : Jonathan Blanchet

Sur l’année 2023, la Banque des Territoires a pulvérisé tous les records en matière d’investissements dans les Hauts-de-France. Cette filiale de la Caisse des Dépôts, qui compte près de 70 salariés dans la région, a financé pour 277 millions d’euros de projets sur fonds propres en 2023. La progression est vertigineuse : + 354 % par rapport à l’exercice précédent, quand la moyenne de cette activité d’investisseur tourne habituellement entre quarante et soixante millions d’euros par an. L’explication tient en un mot : gigafactories.

La Banque des Territoires a déjà soutenu, à hauteur de 150 millions d’euros, l’usine dunkerquoise de la start-up grenobloise Verkor dont l’ouverture est prévue en 2025 (coût total du projet : 2,5 milliards d’euros). Elle a également contribué pour 73 millions d’euros de quasi-fonds propres au projet douaisien de l’industriel sino-japonais AESC-Envision (2 milliards d’euros) qui doit livrer ses premières batteries en mars de la même année.

Tiamat bientôt soutenu ?

Deux dossiers parmi vingt-huit qui pèsent lourd dans l’enveloppe globale consentie l’an dernier et "qui déforment un peu notre intervention" reconnaît Olivier Camau, directeur régional Hauts-de-France de la Banque des Territoires. Il n’empêche que les gigafactories devraient continuer à imprégner l’activité investissements de la Caisse des Dépôts. Olivier Camau indique ainsi être en lien avec les parties prenantes de la start-up amiénoise Tiamat, qui ambitionne de produire des batteries au sodium ion à Boves (Somme) à horizon 2025 (pour un projet annoncé à plus de 500 millions d’euros d’investissements).

En prime, "nous discutons avec un certain nombre d’acteurs qui ont vocation à répondre aux enjeux du recyclage des batteries et de la production en amont" ajoute le directeur régional de la Banque des Territoires. Entre prêts sur fonds d’épargne (auprès des collectivités, bailleurs sociaux…) et investissements en fonds propres, la Banque des Territoires a injecté près de 2 milliards d’euros dans l’économie régionale en 2023, doublant ses montants d’interventions en trois ans.

Hauts-de-France # Finance # Investissement