Brest

Transport

L’aéroport de Brest dans le brouillard pour la fin de l’année

Par Isabelle Jaffré, le 25 juin 2020

Rouvert dès le 11 mai, l’aéroport de Brest assurera 82 % de ses vols domestiques réguliers en juillet. Mais l’avenir reste flou, notamment avec l'absence de reprise des vols "vacances".

Aéroport de Brest
A l'aéroport de Brest, le mois de mai a connu un redémarrage lent. — Photo : © Betermin

Le 11 mai, l’aéroport de Brest Bretagne était l’un des premiers à rouvrir. « Notre dernier vol commercial avait eu lieu le 24 mars », indique Loïc Abjean, le directeur de l’aéroport. Depuis le 11 mai, le trafic reprend petit à petit. Les premiers vols ont eu lieu vers Roissy-Charles-de-Gaulle. D’un à trois vols par semaine, l’aéroport de Brest est passé à deux vols quotidiens désormais. Les liaisons vers Marseille, Bordeaux, la Corse ont également repris. « En juillet, 82 % des lignes domestiques régulières auront redémarré. Les vols "vacances" n’ont pas repris. Cela reste compliqué pour les vols vers l’étranger car chaque pays est dans une situation différente », poursuit le directeur.

Manque de visibilité

La première clientèle à être revenue dans les avions est celle des « familles et amis », décrit Loïc Abjean, qui note aussi le retour de la clientèle affaires. « Il y a encore des besoins, même si on sait que nous ne sommes qu’au début de la reprise. Il est impossible aujourd’hui de savoir comment nous finirons l’année. Moins bien que l’année dernière, mais dans quelle proportion ? Je ne peux pas le dire », explique-t-il.

En mars, l’aéroport a perdu 50 % de passagers. Il y a en a eu très peu en avril avec l’arrêt de la quasi-totalité des vols. Le mois de mai a connu un redémarrage lent. « À partir de maintenant, plusieurs scénarios sont possibles, selon les ouvertures de frontières, le comportement des gens, etc. », souffle le directeur.

La reprise s’est en tout cas passée sans incident. « Nous avons commencé à réfléchir dès fin avril aux mesures à mettre en place. Notre objectif était de protéger sans que cela devienne trop contraignant. On observe que les gens ont bien intégré les mesures et les respecte : port du masque, distance entre les voyageurs. Cela se passe bien », se réjouit Loïc Abjean.

Aéroport de Brest
A l'aéroport de Brest, le mois de mai a connu un redémarrage lent. — Photo : © Betermin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail