Le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur accélère sa transition écologique et celle de ses clients
# Banque # RSE

Le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur accélère sa transition écologique et celle de ses clients

S'abonner

Après une année 2022 pétrie de records commerciaux et financiers, le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur accélère sur ses objectifs de réduction de ses émissions carbone mais aussi de celle de ses clients. Pour ce faire, elle s’appuie sur des entreprises qu’elle labellise.

De gauche à droite : Frédéric Rodriguez, président de R3 Group, José Santucci, directeur général du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur, Galyna Zhukova, directrice Transformation, Communication et Responsabilité Territoriale du Crédit Agricole PCA, Christian Moutte, président du Crédit Agricole PCA et Joël Oros, président de Soleil du Sud — Photo : Olivia Oreggia

Un résultat net de 118 millions d’euros, un produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires) de 519 millions d’euros, 955 000 clients dont 59 697 nouveaux et 2 790 collaborateurs dont 233 recrutés en CDI… autant de records que le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur affiche pour l’année écoulée. Répartie sur trois départements (Alpes-Maritimes, Var, Alpes-de-Haute-Provence) et Monaco, la banque coopérative régionale conserve par ailleurs un réseau de 199 agences. "Nous ne croyons pas du tout que l’agence soit condamnée, assure José Santucci, directeur général du Crédit Agricole PCA. La notion de confiance est aujourd’hui une valeur essentielle et de plus en plus difficile à trouver : notre proximité nous donne ces atouts."

Un premier bilan carbone

Une proximité et une confiance sur lesquelles la banque s’appuie pour faire grandir son engagement sociétal. Alors qu’elle vient d’inaugurer un bâtiment à énergie positive à Manosque, elle a aussi réalisé son bilan carbone. Résultat : 20 000 tonnes par an. "Ce n’est pas beaucoup, mais nous trouvons un intérêt à faire notre part et nous nous sommes ainsi aperçus que 25 % sont dus aux déplacements de nos collaborateurs qui parcourent 40 kilomètres en moyenne aller-retour. Nous travaillons à un projet de mobilité douce incluant vélo, transports en commun ou voiture électrique."
La banque veut aller au-delà en se penchant aussi sur les émissions de ses clients, tout du moins de celles qui découlent de l’utilisation de ses "produits", à savoir des crédits. "Pour que nous puissions les intégrer au calcul de nos émissions, nous demanderons progressivement à nos clients, professionnels et entreprises, d’effectuer un bilan carbone. Nous prendrons en compte les projets immobiliers qui découlent des crédits. Aujourd’hui, on estime que les émissions de nos clients cumulées équivalent à cent fois les nôtres."

Un label "confiance"

Et pour aider ses clients à mettre le pied à l’étrier de cette transition énergétique, le Crédit Agricole PCA joue les commerciaux, "gratuitement", pour deux entreprises spécialisées dans le photovoltaïque, qu’elle a labellisées : la marseillaise Solar One et la varoise Soleil du Sud. De même avec le parisien R3 Group (une centaine de salariés, CA : 100 M€), qui propose des solutions (conseil, financement…) pour accélérer la transition environnementale et sociétale des entreprises.
Présidée par son fondateur, Joël Oros, Soleil du Sud (45 collaborateurs dont 9 embauchés depuis le début de l’année, CA : 15 M€) est une société à mission : "Nous n’installons que des panneaux français, tous nos collaborateurs sont en CDI, nous ne sous-traitons rien, notre bilan carbone était déjà bénéficiaire en 2021, nous avons un potager avec un maraîcher salarié, nous avons maximum trois fournisseurs par nature de biens et services… Nous sommes totalement dédiés à cette transition énergétique, c’est notre raison d’être." En forte croissance (+ 44 % en 2022 et +50 % en 2023), son carnet de commandes est déjà plein pour 2024. Ce partenariat devrait commencer à remplir celui de l’exercice suivant.
"Nos clients bénéficieront de l’offre que nous avons négociée en termes de prix avec ces entreprises, reprend José Santucci, mais ils bénéficient surtout du label confiance que l’on met à disposition. Nous garantissons qu’elles sont des partenaires sérieux et engageons notre responsabilité. Nous n’avons pas l’ambition de révolutionner les choses mais nous allons faire notre part sur le territoire."

Région Sud Alpes-Maritimes Var # Banque # Production et distribution d'énergie # RSE