Bas-Rhin

Distribution

La FoodTech Baguette Box entame une seconde levée de fonds

Par Florent Godard, le 15 juin 2022

Baguette Box prépare une levée de fonds de plusieurs millions d’euros, en vue d’étendre son service de livraison de pains et viennoiseries à domicile. La start-up alsacienne mise notamment sur la néo-bourse régionale Europa.

Maurice Heitz, président de Baguette Box. "Créé à partir d’une feuille blanche", son modèle vise à répondre à une demande du consommateur et à soutenir l’activité des boulangeries en zones rurales et péri-urbaines.
Maurice Heitz, président de Baguette Box. "Créé à partir d’une feuille blanche", son modèle vise à répondre à une demande du consommateur et à soutenir l’activité des boulangeries en zones rurales et péri-urbaines. — Photo : Baguette Box

Baguette Box a trouvé son public. Et veut désormais étendre sa livraison de pains et viennoiseries à domicile. La "FoodTech" alsacienne peaufine actuellement une levée de fonds de "plusieurs millions d’euros", qu’elle espère boucler "d’ici la fin de l’été", dixit son président, Maurice Heitz.

Cotée à la Néo-bourse "Europa"

L’augmentation de capital doit avoir lieu en plusieurs temps. Fin mai, une première opération a été lancée sur "Europa". Baguette Box, devient ainsi la "première société cotée sur la Néo-bourse régionale du Grand Est", annonce Kriptown, concepteur de cette nouvelle plateforme. L’ambition de Baguette Box sera d’y récolter 150 000 à 500 000 €.

À la différence d’une bourse traditionnelle, Europa regroupe les contributions des investisseurs via une société intermédiaire, qui reverse ensuite les fonds à l’entreprise, en entrant au capital. L’investisseur n’est donc pas, techniquement, un actionnaire.

Sur la plateforme, il achète des tokens (ou actifs numériques), qu’il peut conserver, revendre ou utiliser pour acheter des produits ou services de l’entreprise. Un soutien financier et un coup de communication pour Baguette Box. "Cela permet à nos clients et à tous ceux qui veulent soutenir notre initiative d’investir à partir d’un euro", commente son dirigeant.

La start-up alsacienne complétera sa levée de fonds via d’autres opérations de private equity en parallèle.

De quoi accélérer son déploiement commercial. "Baguette Box aimerait couvrir toute la France d’ici 2028. Avec un objectif de 550 000 box installées", annonce Maurice Heitz. Car les ventes sont porteuses. "Le marché de la livraison à domicile explose. Quand on regarde les projections à long terme, les courbes du marché auto et de la livraison sont inversées. L’automobile de demain sera mutualisée et partagée… Et tout sera livré à domicile : par des livreurs d’abord, par des drones dans le futur…", anticipe l’Alsacien.

500 villages déjà couverts

Baguette Box tourne avec 15 personnes sur son siège et 155 livreurs en CDI à temps partiel aujourd’hui. La compagnie dit avoir réalisé un million d’euros de chiffre d’affaires en 2020, puis trois millions d’euros en 2021. Sa zone de livraison s’étend déjà à 400 villages du Bas-Rhin entre Haguenau et Obernai. Et les premières franchises commencent à pousser, du Haut-Rhin à la Touraine. "D’autres implantations sont encore prévues dans le Nord, en Normandie ainsi qu’en Corse", confie Maurice Heitz.

FoodTech à la campagne

Toujours en ciblant les zones périurbaines et rurales… Uniquement. "En centre-ville, l’installation de la boîte à pain pose problème. Et puis vous trouvez une boulangerie tous les 500 mètres, des services de livraison à domicile existent déjà, etc.", justifie l’entrepreneur alsacien.

Sa levée de fonds l’aidera aussi à se structurer et à étoffer son siège, niché dans la petite ville de Wasselonne (Bas-Rhin), qui pourrait employer jusqu’à "une centaine de salariés d’ici cinq ans".

Pivoter sur une offre plus large

Côté développement marketing, le prochain chantier consistera à faire évoluer le modèle de Baguette Box. Dès cette année. "On s’apprête à pivoter sur une offre plus large autour de la boulangerie, et pourquoi pas du snacking, des produits de première nécessité et d’épicerie…", expose Maurice Heitz.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition