Haute-Garonne

Industrie

Lafarge crée en Haute-Garonne une cimenterie "zéro déchets"

Par Paul Falzon, le 21 juin 2019

Attendue pour septembre 2020, la mise en service d'un nouveau four bas carbone sur le site du cimentier Lafarge à Martres-Tolosane (Haute-Garonne) va permettre de valoriser déchets et coproduits comme combustibles. L'investissement doit aussi permettre d'augmenter la production de 20 %.

Créée en 1956, la cimenterie de LafargeHolcim à Martres-Tolosane doit augmenter sa production de 20% avec la mise en service de son four dernière génération en septembre 2020.
Créée en 1956, la cimenterie de LafargeHolcim à Martres-Tolosane doit augmenter sa production de 20% avec la mise en service de son four dernière génération en septembre 2020. — Photo : LafargeHolcim

Une année de travaux sera encore nécessaire pour que le nouveau four de la cimenterie de Martres-Tolosane (Haute-Garonne) soit opérationnel. Mais le géant franco-suisse du BTP LafargeHolcim (75 000 salariés dont 4 500 en France) a précisé de 21 juin les performances de son futur outil industriel, qui a mobilisé un investissement record de 107 millions d’euros. Le nouveau procédé de cuisson du calcaire (four à précalcination) doit permettre de limiter les consommations énergétiques de 20 %, pour une production de clinker (principal composant du ciment) augmentée d’environ 20 % : 2 500 tonnes par jour, contre 2 000 à 2 200 sur les deux fours actuels.

Valorisation des déchets

Mais c’est surtout au plan environnemental que la cimenterie va se distinguer. Depuis 2016, la création d’une unité de valorisation des pneus a fait passer le taux des combustibles alternatifs à 20 % : l’objectif est de pousser ce taux à 80 % d’ici la fin 2021, grâce à la valorisation de déchets et coproduits issus de la cimenterie et d’industries voisines. « Le site de Martres-Tolosane sera une usine zéro déchets », a résumé le directeur général de LafargeHolcim François Petry. L’utilisation de filtres dernière génération doit parallèlement réduire de 90 % le volume de poussières rejetées dans l’atmosphère.

730 emplois directs et indirects

Le nouveau four doit être prêt en juin 2020, date à laquelle les deux fours actuels seront définitivement mis hors service. Deux mois seront ensuite nécessaires pour brancher l’ensemble des équipements connexes, dont l’unité de valorisation des pneus. La production devrait donc reprendre en septembre 2020 pour la cimenterie de Martres-Tolosane et ses 130 salariés, auxquels LafargeHolcim ajoute près de 600 emplois indirects.

Créée en 1956, la cimenterie de LafargeHolcim à Martres-Tolosane doit augmenter sa production de 20% avec la mise en service de son four dernière génération en septembre 2020.
Créée en 1956, la cimenterie de LafargeHolcim à Martres-Tolosane doit augmenter sa production de 20% avec la mise en service de son four dernière génération en septembre 2020. — Photo : LafargeHolcim

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.