Finistère

Naval

Gaz naturel liquéfié : Brittany Ferries et Total en négociations exclusives

Par I.J., le 06 février 2017

Brittany Ferries et le Groupe Total sont entrés en négociations exclusives afin de finaliser et contractualiser la fourniture de gaz naturel liquéfié au futur navire de la compagnie maritime de Roscoff, commandé auprès du chantier allemand Flensburger Schiffbau.

Photo : Mike Cattel-Flickr CC2.0

Brittany Ferries et le Groupe Total ont annoncé être entrés en négociations exclusives afin de finaliser et contractualiser la fourniture de GNL du futur navire neuf de la compagnie maritime de Roscoff. En décembre 2016, Brittany Ferries a signé avec le chantier Flensburger Schiffbau (Allemagne) une lettre d’intention de commande pour la construction d’un nouveau navire. Ce ferry de croisière à propulsion au gaz liquéfié sera le premier navire à propulsion GNL affecté au trafic transmanche. Il sera positionné, en 2019, sur la liaison Caen-Ouistreham-Portsmouth.

« Afin de pallier le manque d’infrastructures GNL dans les ports, une solution originale d’approvisionnement sur-mesure par ISO Container (container intermodal) sera développée sur un modèle actuellement plus compétitif que le soutage par barge (Le soutage est l'opération consistant en la prise d'hydrocarbures de soute, NDLR). Cette solution permettra de continuer et compléter la transition énergétique initiée en 2014 par la pose de filtre à fumées sur six navires de la flotte Brittany ferries », explique la direction dans un communiqué.

En 2014, à deux mois et demi de l'échéance, Brittany Ferries avait annoncé qu'elle suspendait son plan de transition énergétique et donc la commande à STX Saint-Nazaire d'un ferry à propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL). Un contrat de 270 millions d’euros. La compagnie expliquait alors que « l'équilibre économique du volet GNL est mis en danger » par la nouvelle réglementation pour des navires moins polluants, en vigueur dès 2015. Brittany Ferries avait alors décidé d’installer des scrubbers (filtres) sur ces navires pour répondre à la nouvelle réglementation, plutôt que de s’engager sur un nouveau navire, à plus long terme.

Photo : Mike Cattel-Flickr CC2.0

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.