Finistère

Environnement

Écopâturage : et pourquoi pas ?

Par Isabelle Jaffré, le 19 juillet 2018

Pour entretenir leurs espaces verts, de plus en plus de collectivités et d'entreprises font le choix de l'écopâturage, solution aussi coûteuse mais plus écologique.

Brest métropole est passé à l'écopâturage au printemps 2018.
Brest métropole est passé à l'écopâturage au printemps 2018. — Photo : © Isabelle Jaffré - Le Journal des entreprises

Gérer ses espaces verts quand on est une entreprise n’est pas forcément une priorité. Le plus simple est souvent de déléguer cette tâche à une entreprise spécialisée, qui vient avec taille-haie et tondeuse s’occuper de tout cela. Pourtant, certaines entreprises et collectivités ont entamé une démarche de gestion durable en faisant appel à l’écopâturage : Quésaco ? Des moutons, brebis ou chèvres viennent brouter sous les fenêtres des salariés.

Collectivités et entreprises s'y mettent

Plusieurs entreprises sont présentes en Bretagne. Parmi elles : Danved&Co (Scaër, 2 salariés en Bretagne, 500 000 € de CA). « J’ai créé mon entreprise en 2012, explique Laurent Bonnaïs, le dirigeant. L’activité a démarré doucement, grâce à la Ville de Quimper. Aujourd’hui, on travaille 50 % avec des collectivités, 50 % avec des grands comptes : Lafarge, Arcelor Mittal, Mc Bride… Des entreprises du Finistère, du Morbihan, et même au-delà. » Récemment, c’est Brest Métropole qui s’y est mis avec un cheptel de 40 moutons sur 25 sites représentant 20 hectares. De quoi, peut-être, donner des idées.

Brest métropole est passé à l'écopâturage au printemps 2018.
Brest métropole est passé à l'écopâturage au printemps 2018. — Photo : © Isabelle Jaffré - Le Journal des entreprises