Loire

Textile

Néobulle investit 4,3 millions d'euros dans un nouveau siège social écologique

Par Gilles Cayuela, le 08 juin 2022

Le fabricant ligérien de solutions de portage et de produits de soins bio pour les bébés Néobulle va démarrer la construction de son nouveau siège social à Saint-Bonnet-le-Château. Un investissement de 4,3 millions d’euros qui va lui permettre de poursuivre sa croissance.

Le nouveau siège social de Néobulle à Saint-Bonnet-Le-Château va permettre de développer les capacités en confection de l'entreprise.
Le nouveau siège social de Néobulle à Saint-Bonnet-Le-Château va permettre de développer les capacités en confection de l'entreprise. — Photo : Gilles Cayuela

Passé de 950 000 euros de chiffre d’affaires en 2018 à 2,95 millions d’euros en 2021, Néobulle est aujourd’hui trop à l’étroit dans son bâtiment de 500 m², situé à l’entrée de Saint-Bonnet-le-Château (Loire). Pour pallier ce manque de place qui freine son développement futur, le fabricant de solutions de portage et de produits de soins biologiques pour les bébés va investir 4,3 millions d’euros dans un nouveau siège social de 2 000 m², situé zone de la Gravoux, toujours à Saint-Bonnet-Le-Château.

La livraison est prévue pour septembre 2023. "Nous allons doubler notre surface et surtout l’optimiser. Cela va nous permettre de rapatrier toutes les activités de Néobulle car, aujourd’hui, nous sommes un peu éparpillés. La production et la partie commerciale sont ici mais nos dépôts et les ateliers d’accompagnement à la parentalité - qui étaient à l’origine de la création de Néobulle en 2005, d’abord sous forme associative, puis sous forme d’entreprise - sont situés sur d’autres sites", détaille Séverine Martial, ancienne infirmière et consultante en lactation devenue cheffe d’entreprise en 2008.

Un bâtiment écologique et une production renforcée

Pensé avec des ergonomes pour faciliter le travail et le bien-être des 38 salariés, ce nouveau bâtiment reflétera les valeurs environnementales (bardage en bois et métal, isolation supérieure aux normes en vigueur, chauffage par géothermie, panneaux solaires etc.) et sociétales de Néobulle qui, depuis sa création, s’attache à développer des produits biologiques et une production 100 % locale.

"Nous allons aussi moderniser la production pour augmenter nos capacités en confection avec dans l’idée de proposer des produits supplémentaires. Aujourd’hui, nous sommes spécialisés dans les écharpes de portage et les porte-bébés. Nous allons développer une gamme de vêtements qui va avec, aussi bien pour les bébés que pour les parents", confie Séverine Martial, qui entend aussi profiter de l’augmentation de ses capacités en confection pour développer sa part à l’export. "C’est notre deuxième objectif. Sans vraie démarche commerciale, nous réalisons déjà 15 à 20 % de notre chiffre d’affaires à l’international, selon les années. L’objectif est d’attaquer réellement le marché européen en ciblant d’abord les pays limitrophes", ajoute-t-elle.

Des boutiques Néobulle en 2024

Pour poursuivre sa croissance, Néobulle prévoit aussi de poursuivre le développement de son réseau de distribution, qui compte à ce jour 700 points de vente en France. "L’objectif est d’atteindre sous trois ans les 1 000 points de vente en développant nos collaborations avec le réseau Biocoop pour la partie soins biologiques et avec des enseignes de puériculture comme Natalys pour les produits de portage", explique la dirigeante.

En parallèle, Néobulle projette de développer son propre réseau de boutiques "où l’on trouvera aussi bien les services que les produits de la marque Néobulle". La première de ces boutiques prendra place au sein du nouveau siège social. "Deux ou trois autres devraient voir le jour en 2024 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes", précise Séverine Martial, qui ambitionne d’atteindre 4,2 millions d’euros de chiffre d’affaires à cette date.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition