France
Un nouveau baromètre comptabilise 201 ouvertures nettes de sites industriels en 2023
France # Industrie # Conjoncture

Un nouveau baromètre comptabilise 201 ouvertures nettes de sites industriels en 2023

S'abonner

Construit par la Direction générale des entreprises à la demande de Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Énergie, le baromètre recense les inaugurations mais aussi les extensions ainsi que les fermetures et réductions. En 2023, 201 ouvertures nettes sont comptabilisées, contre 176 en 2022.

Le baromètre recense 20 ouvertures de sites dans le secteur du textile en 2023 — Photo : Spach

Les sites industriels continuent de croître en France. En 2023, 57 usines sont sorties de terre, contre 49 en 2022, d’après les premiers résultats du baromètre industriel de l’État publié le 27 mars 2024. Au total, la Direction générale des entreprises a comptabilisé 201 ouvertures nettes de sites industriels, contre 176 en 2022. Ce chiffre global représente les ouvertures et fermetures, ainsi que les réductions et extensions significatives, telles que les nouvelles lignes de production.

Une "dynamique de réindustrialisation"

Présenté par Roland Lescure, ministre de l’Industrie et de l’Énergie, dans le cadre du salon Global industrie, ce baromètre a vocation à être publié chaque semestre. "Les résultats de ce premier baromètre industriel confirment la dynamique de réindustrialisation de la France et refroidissent au passage l’esprit défaitiste de certains", a commenté le ministre sur le réseau social X. Sur France info, Roland Lescure a cité l’exemple du secteur du textile. "Depuis des décennies, on désindustrialise la France du textile mais en 2023, 20 usines de plus ont été créées, avec Petit Bateau qui augmente ses lignes de production, le Coq sportif, le Slip français", a cité le ministre.

L’agroalimentaire et l’Auvergne-Rhône-Alpes en tête

Le secteur le plus prolifique est l’agroalimentaire avec 47 nouveaux sites industriels, puis les industries vertes et l’économie circulaire (+29 sites), les transports (+22 sites) et le textile (+19 sites). Les secteurs les moins dynamiques sont ceux qui sont touchés directement par la crise énergétique tels que le papier carton, la plasturgie et les industries extractives. La métallurgie se relève avec +10 sites en 2023 contre -4 en 2022.

Côté territoires, l’Auvergne-Rhône-Alpes est la région qui concentre le plus d’ouvertures avec +73 sites industriels, puis la Nouvelle-Aquitaine (+30) et la Normandie (+24). Les régions les moins attractives sont les Hauts-de-France (-9) et la Corse (-1).

Un indicateur qui s’ajoute à d’autres

Ces données diffèrent des indicateurs Bpifrance et Trendeo. Pour construire les résultats de ce baromètre, la Direction générale des entreprises s’est appuyée sur les services déconcentrés de l’État telles que les préfectures et sous-préfectures, qui recensent les permis de construire d’usine, et les Directions régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités, informées des réductions d’activités.

Bpifrance comptabilisait par exemple 118 inaugurations de sites industriels en 2023 par des start-up, PME et ETI innovantes. Sur ces inaugurations, 67 sont des constructions de nouveaux sites industriels. Trendeo, observatoire de l’emploi et de l’investissement, qui construit son indicateur à partir d’une analyse de la presse, a comptabilisé 137 ouvertures d’usines contre 106 fermetures en 2023. Un solde qui reste positif mais qui se situe bien loin de celui diffusé par le ministère chargé de l’Industrie.

France # Industrie # Conjoncture # Investissement
Fiches entreprises
Retrouvez toutes les informations sur les entreprises LE SLIP FRANCAIS, PETIT-BATEAU, LE COQ SPORTIF HOLDING LCSH