Strasbourg
L'Alsacien Phytodia veut franchiser des instituts de soins sous sa marque
Strasbourg # Biens de consommation # Investissement immobilier

L'Alsacien Phytodia veut franchiser des instituts de soins sous sa marque

S'abonner

Phytodia prépare son déménagement au sein du parc d’innovation de Strasbourg. En triplant ses surfaces, l’expert du végétal veut changer de braquet, notamment dans la production d'ingrédients et de cosmétiques bios.

Régis Saladin espère créer à terme une enseigne d’instituts de soins au nom de sa marque de cosmétiques, Nature et Future — Photo : Pascale Schaeffer

Installée dans les murs de la Faculté de Physique et d’Ingénierie, au sein du parc d’innovation strasbourgeois, Phytodia se donne de l’air. À horizon 2025, l’expert du végétal et de la cosmétique bio à usage professionnel doit emménager à quelques pas de là dans un bâtiment flambant neuf dont la construction est portée par le promoteur Arp.

Phytodia bénéficiera d’un bail locatif de 12 ans avec option de rachat. Le déménagement doit permettre à l’entreprise de tripler ses surfaces et de se déployer sur 900 m2, avec la possibilité de s'étendre. Une nécessité au regard de la configuration des locaux actuels et des ambitions de Régis Saladin, le cofondateur de Phytodia.

300

Chaque année, 40 000 flacons et produits (dont une part de façonnage pour des tiers) sortent du laboratoire désormais trop exigu. L'entreprise fabrique quatre gammes de cosmétiques premium, tirées par la marque bio Nature is Future (70 % des ventes) destinée aux instituts de beauté et aux hôtels spa notamment. "Nous avons 300 instituts partenaires", affiche Régis Saladin qui voit loin et grand. "Notre objectif est de développer nos propres instituts Nature is Future. On se fixe cinq à sept ans pour amorcer dette nouvelle étape de notre développement".

Afin de soutenir son business plan, Phytodia envisage de recruter sept à huit postes dans les deux ans. Pour financer son développement marketing, ses capacités de production et absorber les charges liées à son déménagement, elle espère boucler une levée de fonds de 1,6 million d'euros avant l'été. Phytodia a fait appel avec succès à ses actionnaires, une vingtaine d'investisseurs privés dont Stephan Jenn le fondateur de la success story des biotechs NovAlix, afin de réunir 50 % de son montant. Reste à lever encore la moitié de la somme.

C'est la prestation de recherche qui nous a historiquement permis de financer nos programmes de recherche internes

Créée en 2006, Phytodia a connu son lot de difficultés. Après être passée par la case du redressement judiciaire en 2013, elle renaît en 2015. L’entreprise n’est donc plus tout à fait une start-up. Forte de 14 collaborateurs (et 4 au sein de sa filiale commerciale), elle développe aujourd’hui un chiffre d’affaires de 1,7 million d’euros (+13% par rapport à 2022) sur trois expertises. L’activité historique, la prestation de service en matière de caractérisation végétale représente le tiers de ses rentrées. Phytodia revendique ainsi plus de 500 clients sur cette activité. "Nos clients font appel à nous dans le cadre de leur contrôle qualité et de la mise en conformité réglementaire essentiellement. C’est la prestation de recherche qui nous a historiquement permis de financer nos programmes de recherche internes", explique ce docteur en pharmacologie devenu chef d’entreprise.

La cosmétique, pas encore rentable mais prometteuse

Car la commercialisation d’extraits de plantes et d’ingrédients destinés à la composition de compléments alimentaires et d’alicaments pèse pour 45 % du chiffre, l’activité est rentable selon le dirigeant. Mis sur pied il y a cinq ans, le troisième pilier de Phytodia, la valorisation des principes actifs végétaux et la commercialisation de produits cosmétiques, au sein de la filiale LLPC, ne l’est pas encore mais nourrit donc de belles ambitions. Essentiellement présente dans le quart Nord Est, Phytodia s’est lancée via sa filiale dans une phase de "prospection numérique" en région PACA et dans l’Ouest avant de recruter des représentants commerciaux.

Strasbourg # Biens de consommation # Investissement immobilier # Capital
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise PHYTODIA