La pâtisserie Charles Schmitt investit 4,1 millions d’euros dans un nouveau laboratoire à Horbourg-Wihr
# Agroalimentaire # Implantation

La pâtisserie Charles Schmitt investit 4,1 millions d’euros dans un nouveau laboratoire à Horbourg-Wihr

S'abonner

Pour ses 40 ans, la pâtisserie, chocolaterie, boulangerie et traiteur Charles Schmitt investit 4,1 millions d’euros pour construire son laboratoire à Horbourg-Wihr. Il comprendra un troisième point de vente et sera opérationnel en septembre 2024.

Les travaux de construction du laboratoire de la pâtisserie Schmitt viennent de commencer à Horbourg-Wihr — Photo : Fabrice Voné

Les travaux du nouveau laboratoire de la pâtisserie, boulangerie, chocolaterie colmarienne Charles Schmitt (CA 2022 : 2,95 M€ ; 45 salariés dont 25 à la production et 20 à la vente), qui développe également une activité traiteur, débutent en ce mois de juillet, rue de Mulhouse, dans la ZAC de Horbourg-Wihr (Haut-Rhin). Après l’acquisition d’un terrain de 21 ares auprès de Colmar Agglomération en mai dernier, le bâtiment d’une superficie de 2 000 m2, qui comprendra un point de vente de 130 m2, devrait être opérationnel en septembre 2024.

Une dizaine d’embauches en prévision

Cet équipement a nécessité un investissement de 4,1 millions d’euros, dont 400 000 euros d’acquisitions de machines, après un long processus entamé en 2019 avec le cabinet d’architecture Arcanes Minotaure Roland Spitz, basé à Flaxlanden (Haut-Rhin). La pandémie puis la hausse des coûts de construction, entraînant la rétractation d’un premier crédit-bailleur local, ont retardé le projet de Patrick Philipp, cogérant de la PME avec Audrey, son épouse, fille de Charles Schmitt, fondateur de l’entreprise en 1983. Pour cette implantation qui va générer une dizaine d’embauches, aussi bien à la vente qu’à la production en plus d’un nouveau livreur, il a obtenu 55 000 euros de subventions de la Région Grand Est (50 000 euros) et du fonds de revitalisation Ricoh (5 000 euros). "Tout le monde nous a considérés comme des artisans. En tant qu’entrepreneur, il y a une part de déception", souligne Patrick Philipp.

Objectif 4 millions d'euros de chiffre d'affaires à court terme

"L’objectif est de réaliser un chiffre d’affaires de 800 000 euros la première année avec notre nouvelle boutique, et d’un million la suivante", poursuit-il en émettant le souhait de porter d’ici là le chiffre d'affaires de l’entreprise à 4 millions d’euros. Cet investissement de 4,1 millions d’euros comprend 2,8 millions d’euros pour la construction du bâtiment et 900 000 euros pour une centrale de production de froid utilisant de l’eau glycolée. Plus respectueux de l’environnement, ce procédé permettra à la PME d’être autonome en eau chaude. Des fours plus modernes et moins énergivores (pour 150 000 euros) seront installés. Les salariés disposeront d’une salle de pause de 50 m2, équipée d’une cuisine, en complément de vestiaires modernes et de plans de travail sur roulettes. En effet, les tâches répétitives seront mécanisées afin de diminuer les troubles musculosquelettiques (TMS). "La charge des employés sera allégée et ils pourront se concentrer sur des tâches plus techniques. Il n’y a pas forcément de valeur ajoutée à découper les tartes (qui le sont à l’aide d’une chef cut, machine à découper à jet haute pression, NDLR) ou à dénoyauter les fruits", estime le dirigeant qui préside également la Fédération des pâtissiers d’Alsace.

L’ancien labo conservé pour le Marché de Noël

Imprégné de lumière naturelle sur deux niveaux, le futur labo sera divisé en quatre espaces pour la pâtisserie, la chocolaterie, la boulangerie et l’activité traiteur. Le bâtiment abritera les bureaux de la PME ainsi que son troisième point de vente sur 130 m2 en complément de celui, ouvert en 2006, au sud de Colmar et de l’adresse historique, située au centre-ville, que la pâtisserie Charles Schmitt occupe depuis 1983. Juste devant une vieille bâtisse de 600 m2, loué à la Fondation Ostermann qui gère une maison de retraite non médicalisée, où l’entreprise avait établi son laboratoire. Ce lieu, devenu sous-dimensionné au fil des ans, sera conservé dans un premier temps afin de produire et stocker de la marchandise à l’occasion du Marché de Noël de Colmar.

Colmar Haut-Rhin # Agroalimentaire # Restauration # Implantation # Investissement
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise SCHMITT PATISSERIE-CONFISERIE