Côtes-d'Armor
Anticipa parie sur l’intelligence artificielle et la cybersécurité pour développer l’économie du territoire
Côtes-d'Armor # Électronique # Réseaux d'accompagnement

Anticipa parie sur l’intelligence artificielle et la cybersécurité pour développer l’économie du territoire

S'abonner

Anticipa a présenté son bilan 2023, dans le cadre de ses missions de technopole, de porteuse d’Initiative Trégor et de French Tech. La structure compte s’appuyer notamment sur l’Intelligence artificielle et la cybersécurité pour développer encore ses territoires de Lannion et de Guingamp.

Estelle Keraval, directrice d’Anticipa, et Alain Le Bouffant, président, entendent développer les secteurs de l’IA et de la cybersécurité sur le territoire de la technopole — Photo : Matthieu Leman

Dans le cadre de son assemblée générale, qui a eu lieu le 14 juin à Perros-Guirec, la technopole Anticipa a présenté son bilan d’activité 2023.

Dans le cadre d’Initiative Trégor, 51 projets ont été soutenus pour plus de 700 000 euros de prêts d’honneur accordés, pour des créations ou reprises. L’un des fers de lance d’Anticipa est sa base dédiée à l’emploi Work in Lannion, qui a compilé 228 offres portées par 121 recruteurs et attiré plus de 400 CV.

400 entreprises et 9 000 emplois

Le réseau de la structure compte près de 400 entreprises et 9 000 emplois, répartis sur les territoires de Lannion Trégor Communauté et de Guingamp Paimpol Agglomération. Les entreprises qu’elle regroupe se trouvent majoritairement dans le secteur du numérique (129 pour 3 128 emplois), de l’industrie (128 pour 1 857) et de l’agroalimentaire (90 pour 2 486) mais aussi dans le secteur de la photonique qui, avec seulement 19 entreprises, emploie 1 123 salariés.

Un budget annuel de 800 000 euros

Anticipa, qui bénéficie d’un budget annuel de 800 000 euros, regroupe les missions de technopole, de la French Tech (renouvelé pour la période 2023 - 2025) et du réseau Initiative Trégor. Dans ce cadre, la structure lannionnaise a accompagné 11 créations, reprises et implantations. 117 sociétés supplémentaires l’ont été dans le cadre de leur développement. 89 actions d’animation et de formation, qui ont regroupé plus de 4 500 entreprises, ont été menées.

Renforcer les liens avec la Direction Générale de l’Armement

Estelle Keraval, directrice d’Anticipa a souligné la "belle dynamique de création d’entreprises autour de l’intelligence artificielle" sur le territoire, qui compte notamment les start-up Anzar, Seelab et kilowattheure 50, qui sont accompagnées par la technopole. Les efforts se poursuivront en 2024.

Un autre axe de développement se trouve dans le domaine de la cybersécurité. "Avec le lancement du Cyber Campus Alliance, cette filière prend de plus en plus de place. Lannion se spécialise dans le domaine de la cybersécurité des réseaux", a noté Alain Le Bouffant, président d’Anticipa.

Enfin, Anticipa, forte de ses 229 adhérents, compte renforcer ses liens avec la Direction Générale de l’Armement pour renforcer les opportunités dans ce secteur en croissance. Parallèlement, les thématiques de la souveraineté et de la transition écologique résonneront dans les actions de la technopole.

Côtes-d'Armor # Électronique # Informatique # Industrie # Réseaux d'accompagnement