Toulouse

Agroalimentaire

Micronutris s’agrandit pour quintupler sa production d’insectes comestibles

Par Fleur Olagnier, le 26 mars 2018

Créée en 2011, la société Micronutris est spécialisée dans l’élevage et la commercialisation d’insectes pour l’alimentation humaine. Elle construit actuellement une extension de 500 m2 à son entrepôt de Saint-Orens pour passer de 25 tonnes à 125 tonnes d'insectes produites par an. 

En plus de sa marque Microdélices de gâteaux et biscuits apéritifs à base d’insectes, Micronutris attaque en 2018 le marché de la nutrition sportive.
En plus de sa marque Microdélices de gâteaux et biscuits apéritifs à base d’insectes, Micronutris attaque en 2018 le marché de la nutrition sportive. — Photo : Micronutris

Il est déjà loin le temps où manger des insectes relevait de la science-fiction. Habitude culinaire répandue en Afrique, en Asie et au Mexique, la consommation de petites bêtes est à la mode en Europe. Créée en 2011, la société Micronutris basée à Saint-Orens est spécialisée dans l’élevage et la commercialisation d’insectes pour l’alimentation humaine.

« Depuis 2013, la Food and agriculture organization de l’ONU recommande la consommation d’insectes pour faire face au défi alimentaire, explique Cédric Auriol, diplômé de Toulouse Business School et président de Micronutris. Alors, après avoir créé ma société de négoce dans le textile et l’emballage, j’ai ressenti le besoin d’agir en faveur du développement durable et la lecture d’un article scientifique sur le sujet m'a convaincu de la pertinence de l’élevage d’insectes pour l’alimentation humaine ».

De 25 à 125 tonnes par an

Aujourd’hui, Micronutris produit 25 tonnes d’insectes par an dans son entrepôt de 650 m2 et prévoit de multiplier ce tonnage par cinq en 2018, grâce à une extension de 500 m2 qui sera terminée fin juin. Cédric Auriol et ses 14 collaborateurs élèvent essentiellement des grillons et des ténébrions, nourris aux farines de céréales et légumes frais, le tout issu de l’agriculture biologique.

« Nous avons sélectionné ces deux espèces pour leurs qualités nutritionnelles : ils contiennent 60% de protéines, avec tous les acides aminés essentiels et des oméga 3, détaille Cédric Auriol. De plus, leur impact carbone est 100 fois moins important qu’un élevage classique. Avec 10 kg de nourriture, on produit 7 kg d’insectes contre seulement 1 kg de viande, et les insectes nécessitent moins de surface au sol, moins de conditionnement et sont plus aisés à transporter ».  

Micronutris supervise l’accouplement, la ponte, l’éclosion, la croissance, la déshydratation et enfin le conditionnement des insectes. La société produit des apéritifs et barres énergétiques, et fait appel à des sous-traitants pour des transformations de produits plus complexes (chocolats, pâtes, biscuits…). Dans une grande partie de ces snacks du XXIe siècle, les petites bêtes sont visibles.

Exporter en Amérique du Nord et en Asie

Pour l’instant, Micronutris distribue majoritairement ses produits en France, au Royaume-Uni, aux Pays-bas, au Danemark et en Allemagne. Près de 80% du chiffre d’affaires de la société provient de la vente aux épiceries fines et magasins spécialisés, et du site internet où une communauté de 40 000 personnes a déjà été conquise. L’entreprise est la seule de France à posséder une telle capacité de production d'insectes, de l’élevage au produit fini.

C’est une campagne de crowdfunding sur la plate-forme Wiseed qui lui a permis d’aménager ses premiers 650 m2 en 2015 : 500 000 € avaient alors été récoltés. Micronutris avait aussi pu lancer sa gamme « Microdélices » de biscuits apéritifs et chocolats. Une stratégie marketing qui a contribué au triplement du chiffre d’affaires de la société entre 2016 et 2017. « En 2018, nous voulons réaliser la même prouesse, souligne Cédric Auriol qui ne souhaite pas communiquer de montants. D’abord, avec le lancement d’une nouvelle marque autour de la nutrition sportive, et en développant nos ventes en Amérique du Nord et en Asie ». Pour cela, Micronutris vient d’obtenir un contrat Export de la Région.

En plus de sa marque Microdélices de gâteaux et biscuits apéritifs à base d’insectes, Micronutris attaque en 2018 le marché de la nutrition sportive.
En plus de sa marque Microdélices de gâteaux et biscuits apéritifs à base d’insectes, Micronutris attaque en 2018 le marché de la nutrition sportive. — Photo : Micronutris

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail