Occitanie

Financement

Coronavirus : la Région Occitanie vote un plan d'urgence de 250 millions d'euros

Par Fleur Olagnier, le 03 avril 2020

La Région Occitanie a voté le 3 avril un plan d'urgence sanitaire, économique et solidaire de 250 millions d'euros. Une moitié concerne des mesures de protection immédiates des entreprises face à la crise du coronavirus, l'autre moitié vise déjà à préparer la reprise de l'activité économique.  

La présidente de Région Carole Delga lors de la téléconférence de presse d'annonce du plan d'urgence régional.
La présidente de Région Carole Delga lors de la téléconférence de presse d'annonce du plan d'urgence régional. — Photo : Région Occitanie

La Région Occitanie vient de voter un plan d’urgence sanitaire, économique et solidaire de 250 millions d’euros pour faire face à la crise du coronavirus. Ce montant a été budgété sur deux mois (du 15 mars au 15 mai) et inclut notamment les 60 millions d’euros d’aides aux entreprises annoncés il y a une quinzaine de jours.

Les premiers 125 millions d’euros sont consacrés à des mesures de protection immédiates face à l’épidémie de Covid-19. L'autre moitié des fonds est mobilisée pour préparer la reprise économique dans les différents secteurs touchés.

Une aide à partir de 40 % de perte de chiffre d'affaires

« Nous avons commandé 10 millions de masques FFP1 et FFP2 en Chine en coordination avec d'autres Régions pour les personnels soignants. L’enveloppe que nous y consacrons s'élève à 14,2 millions d'euros, mais seuls les masques réceptionnés seront payés, et une compensation sera versée par les Départements bénéficiaires », partage la présidente de Région Carole Delga. Un million d’euros doit en outre servir à accompagner les sociétés qui fournissent du matériel sanitaire. « Le but est d’aider les entreprises qui souhaitent augmenter leur cadence, comme le fabricant de masques Paul Boyé Technologies, ou adapter leur production, par exemple les laboratoires Pierre Fabre (qui ont démarré la production de gel hydroalcoolique, NDLR) », précise Carole Delga.

Concernant la protection des entreprises, un fonds de solidarité exceptionnel Occitanie de 50 millions d'euros a été débloqué pour soutenir les sociétés de 0 à 10 salariés : « Nous sommes la seule Région de France à octroyer des aides aux entreprises de moins de dix salariés à partir de 40 % de pertes de leur chiffre d'affaires, et non à partir de 50 % », souligne la présidente de Région. En outre, 30 millions d'euros doivent permettre de soutenir les entreprises en marché (exécution des contrats et marchés, paiements des subventions...), et un fonds de 10 millions d'euros pour les entreprises de plus de 10 salariés en difficulté a été créé. Parallèlement, 7,4 millions d'euros sont alloués aux reports des remboursements des avances remboursables et à l'exonération de loyers des entreprises hébergées en pépinière. 

Soutenir la formation  

Par ailleurs, 2,5 millions d'euros doivent permettre de faciliter le transport des personnels soignants. À partir de lundi, un dispositif de transport à la demande va notamment être mis en place. « Cela va permettre aux salariés des 14 groupements hospitaliers du territoire, habitant par exemple en périphérie des villes, de se rendre plus simplement sur leur lieu de travail », détaille la présidente de Région. L'opération doit démarrer au CHU de Nîmes.

Côté formation, la Région mobilise 2,8 millions d'euros pour encourager les apprenants en formations paramédicales et sociales à se mobiliser et soutenir les organismes formateurs. De plus, 4 millions d'euros sont destinés aux entreprises qui souhaitent profiter de la période pour faire monter leurs salariés en compétence, ou bien « réaliser des formations flash dans les entreprises qui réorientent leur production à cause de la crise », précise Carole Delga.  

Un plan de relocalisation d'industries 

Concernant les 125 millions d'euros destinés à d'ores et déjà préparer la reprise, ce ne sont plus 8 millions d'euros qui sont consacrés au Prêt Rebond Occitanie annoncé il y a deux semaines, mais 15 millions. Ceci fait donc passer à 20 millions d'euros la mobilisation pour le fonds de garantie porté par Bpifrance destiné en priorité aux TPE et PME. « À cela s'ajoute le dispositif Pass Rebond Occitanie pour soutenir les investissements, des entreprises notamment de l'agroalimentaire et du médical mais aussi les autres, qui représenterait jusqu'à 50 % de subventions », annonce Carole Delga. Un budget de 15 millions d'euros pour la Région.

Enfin, l'Occitanie souhaite favoriser l'autonomie alimentaire en soutenant les secteurs de l'agriculture, de la viniculture et de la pêche pour 4,2 millions d'euros au total. Plus de 2,5 millions d'euros sont destinés au soutien de la filière touristique. Afin de préparer l'avenir, la Région lance également un plan de relocalisation d'industries sur le territoire à hauteur de 45 millions d'euros.

La présidente de Région Carole Delga lors de la téléconférence de presse d'annonce du plan d'urgence régional.
La présidente de Région Carole Delga lors de la téléconférence de presse d'annonce du plan d'urgence régional. — Photo : Région Occitanie

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail