Nice

Innovation

Volumic 3D vise une grande année 2022 pour ses imprimantes

Par Olivia Oreggia, le 25 mars 2021

Pionnier et référence de la fabrication additive en France, Volumic 3D a bénéficié d’un certain effet Covid. Pour autant, 2021 sera en deçà de ses ambitions, les salons et événements professionnels étant peu à peu annulés. En attendant, l’entreprise niçoise se prépare donc à "l’après".

Stéphane Malausséna et Gérard Luppino, cofondateurs de Volumic 3D
Stéphane Malausséna et Gérard Luppino, cofondateurs de Volumic 3D — Photo : Olivia Oreggia

Concepteur et fabricant d’imprimantes 3D, Volumic 3D va bientôt devoir pousser les murs. Cinq personnes ont été embauchées depuis septembre, portant l’équipe à 17 salariés. Les 350 mètres carrés du siège ne suffisent plus à ces imprimantes noires et vert fluorescent fabriquées sur place. " Pour la première fois, nous avons du stock car nous avons optimisé le process de fabrication ", explique Stéphane Malausséna, cofondateur avec Gérard Luppino. " On peut désormais expédier sans délai. Une personne fait deux machines par jour quand deux personnes en faisaient une en deux jours. "
Il faut aussi plus d’espace pour entreposer les bobines de filaments, matière première de l’impression 3D, fabriqués par l’entreprise elle-même ou venant d’Europe. " Au lancement de notre première machine en 2014, on proposait cinq matériaux, ce qui était déjà bien plus que nos concurrents. Aujourd’hui, il y en a soixante. Sept rien que pour le bois, de l’ébène au cocotier. " Il y a surtout une grande famille de plastiques (polycarbonate, polypropylène, nylon…), des biodégradables, des antibactériens, de la fibre de verre ou de carbone, du cuivre, de l’aluminium… Dans l’automobile, la défense, l’aéronautique, les transports ou la santé, ils deviendront maquettes ou prototypes, serviront dans l’outillage ou à la fabrication de petites séries. Thales, Michelin, Iveco, SNCF ou Virbac utilisent déjà des machines Volumic 3D. Des PME aussi mais il faut encore " évangéliser " quant aux atouts de la fabrication additive.

Une révolution lente et silencieuse

Pour Volumic 3D, 2020 avait démarré en beauté avec deux prix au CES à Las Vegas et une sélection à la grande exposition du " Fabriqué en France " à l’Élysée. Puis le Covid est arrivé. L’entreprise a fait partie du grand réseau solidaire de fabrication de visières en plastique. Elle a fabriqué des pièces pour respirateurs et des connecteurs pour les masques de plongée Décathlon détournés au profit des malades. Elle a aussi travaillé pour des laboratoires à la réalisation d’éprouvettes pour les tests de dépistage. " Il y a eu un engouement pour la 3D, surtout économique ", explique Stéphane Malausséna. " Cette période a aussi permis une validation de la technologie, une prise de conscience globale. La 3D a apporté des réponses à des problématiques spécifiques. Mais nous n’en sommes encore qu’au début, c’est une révolution lente et silencieuse. Un peu comme internet au début des années 2000. "
Le duo de dirigeants promet de belles innovations dans les mois à venir. Mais sur la partie commerciale, les choses sont plus compliquées. Si le chiffre d’affaires est passé de 1,7 million d’euros en 2019 à 2 millions d’euros en 2020, les ambitions 2021 doivent être décalées d’un an, les salons professionnels étant peu à peu rayés du calendrier (3D Print Exhibition, France Innovation Plasturgie) ou transformés en événements digitaux (Vivatech). Pour l’entreprise niçoise, c’est autant de démonstrations qui ne pourront être faites, autant de visibilité, de retombées presse, de prospects ou de clients perdus. Et in fine, " c’est 50 à 60 ventes perdues. Après l’amputation de 2020, nous sommes coupés dans notre élan. Mais l’innovation et la motivation sont là et nous visons une grande année 2022. "

Stéphane Malausséna et Gérard Luppino, cofondateurs de Volumic 3D
Stéphane Malausséna et Gérard Luppino, cofondateurs de Volumic 3D — Photo : Olivia Oreggia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail