Var

Agroalimentaire

Savor Créations s'ouvre les portes de nouveaux circuits

Par Hélène Lascols, le 26 juin 2019

Dix ans après sa création, le groupe agroalimentaire Savor Créations vient de se doter d’un nouvel outil de production. Tout en maintenant un haut niveau de créativité dans ses produits, il se diversifie en développant de nouveaux circuits de distribution.

Alain Léon dirige le groupe agroalimentaire Savor Créations.
Alain Léon dirige le groupe agroalimentaire Savor Créations. — Photo : Savor Créations

Son premier succès, le groupe Savor Créations l’a rencontré en mettant la famille Barbapapa en bouteilles de sirop en 2011. Depuis, plus de 335 000 de ces bouteilles aux formes généreuses se sont écoulées, principalement sur le marché français et ont permis au groupe de décoller. Resté fidèle à sa devise, « faire du bon dans du beau », son dirigeant Alain Léon a depuis laissé libre cours à son imagination : sa moutarde or à la truffe blanche, protégée par trois brevets, vendue à plus de 171 000 exemplaires, est devenue un best-seller ; il a créé une collection d’huiles et de vinaigres en collaboration avec Christian Lacroix ; il a décliné ses paillettes d’or dans le sel ou le poivre… Et d’ici au mois de septembre, il dévoilera sa nouvelle création : un flaconnage aux formes de l’Arc de Triomphe destiné à recevoir de l’huile d’olive ou du Cognac, et ciblant une clientèle internationale.

Surprendre et révolutionner

« Nous fonctionnons comme le prêt-à-porter et présentons une nouvelle collection tous les six mois. Cette capacité à innover, tant du point de vue de la technicité des recettes que de l’originalité des packagings, des procédés de fabrication ou de l’utilisation des produits nous a propulsés au rang de leader sur le marché français de l’épicerie fine bio et tradition, hors grande distribution, tant en termes de chiffre d’affaires que de notoriété », confie Alain Léon. En 2011, l’entreprise affichait 1,5 M€ de chiffre d’affaires. Aujourd’hui, elle réalise plus de 8 M€, compte 50 collaborateurs et propose près de 600 références en catalogue sous sa marque Savor & Sens ou en marque blanche : ses huiles, vinaigres, sels, poivres, sucres, miels, confitures ou tartinables sont tous fabriqués en France, dans son usine, qui a récemment changé de dimension pour offrir au groupe les moyens de ses ambitions.

Depuis quelques mois, le groupe a installé son « atelier » sur le Parc d’activités du Plateau de Signes, dans le Var, passant ainsi de 1 600 à 3 800 m². « Au total, nous avons investi près de 5 M€ dans le bâtiment, sa transformation et l’acquisition de nouvelles machines et ceci tout en gardant à l’esprit que notre métier reste celui de l’artisan doté d’un bel outil de travail et non celui de l’industriel », remarque Alain Léon. Si le dirigeant veut continuer de voir grandir son entreprise, il ne se voit pas tutoyer un jour les 50 millions d’euros de chiffre d’affaires… Ce n’est pas pour lui ! Néanmoins, aux côtés de l’innovation, qui reste sa marque de fabrique, il souhaite aussi désormais s’ouvrir les portes de nouveaux marchés, en France et à l’international.

Développer de nouveaux circuits

« Les grandes enseignes de l’épicerie fine, comme la Grande Épicerie, Le Bon Marché ou Lafayette Gourmet, nous les avons déjà. Notre marque Savor & Sens est présente dans plus de 2 000 points de vente en France : des épiceries, mais aussi des concept store, des magasins de décoration et de cadeaux. De grandes marques, comme Nature & Découverte ou Labeyrie nous font également confiance. Alors, nous sommes partis à la conquête de nouveaux circuits », explique le dirigeant. Depuis un an, il a ainsi lancé une gamme dédiée aux métiers de bouche, Savor & Sens Sélection, avec la conviction que cette voie lui offre un « important potentiel de développement. » D’ailleurs, il n’a pas tardé à convaincre Métro France, Auto Grill ou Brake France et d’autres référencements sont en cours de négociation.

Pour gagner de nouveaux marchés au niveau national, il a aussi créé une gamme de 70 produits « bio healthy », composés de graines et d’algues. Puis, il a fini par céder aux demandes répétées de la grande distribution et, sans renier la qualité des produits, il vient de créer une nouvelle ligne dédiée à ce marché et baptisée Maison Estandier : « Nous voulons d’abord développer cette gamme au niveau régional et sommes en négociations avancées avec Intermarché et Carrefour Sud-Est. Nous avons aussi signé avec Casino/Sherpa au niveau national », précise Alain Léon. Enfin, la croissance de Savor Créations se situe également à l’export : déjà présent dans plus de 50 pays, le groupe varois réalise 30 % de son chiffre d’affaires hors de nos frontières et son dirigeant mise beaucoup sur sa nouveauté de l’automne – l’Arc de Triomphe – pour installer sa marque dans le cœur des gourmets du monde entier. « Toutes ces nouvelles pistes sont autant de relais de croissance pour Savor Créations et nous visons les 11 à 12 M€ de chiffre d’affaires d’ici trois ans. Mais, ne nous y trompons pas : l’idée est de nous diversifier sans y perdre notre âme », précise Alain Léon.

Alain Léon dirige le groupe agroalimentaire Savor Créations.
Alain Léon dirige le groupe agroalimentaire Savor Créations. — Photo : Savor Créations

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.