Var

Industrie

Le repreneur des mâts Deschamps veut réveiller la "belle endormie"

Par Hélène Lascols, le 21 février 2019

L'entreprise Deschamps SA, spécialiste des mâts composite installé à Fréjus (Var), change de mains. Son nouveau dirigeant Christian Le Floch veut redresser et développer cette entreprise. Sa stratégie repose sur trois piliers : la recherche de compétitivité, le développement commercial et l'innovation.

Christian Le Floch, dirigeant de l'entreprise Deschamps, située à Fréjus, dans le Var
Christian Le Floch, lauréat du Réseau Entreprendre Var, a officiellement repris le fabricant de mâts en composite Deschamps, à Fréjus, le 18 décembre 2018. — Photo : Hélène Lascols - Le Journal des entreprises

Ancien cadre dirigeant chez Naval Group, Christian Le Floch a été rattrapé par son goût d’entreprendre et l’envie de relever un nouveau challenge… de taille ! Il y a quelques semaines, il a repris l’entreprise Deschamps SA, implantée à Fréjus (Var) et spécialiste des mâts en composite résine fibre de verre pour l'éclairage public, les éoliennes légères ou les antennes relais. « Après une visite rapide des lieux en mars 2018, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure : il y a tout à faire, mais il y aussi une marque et un savoir-faire made in France reconnus », raconte Christian Le Floch.

Sa feuille de route pour redresser et développer cette entreprise de 15 salariés, qu’il considère comme une « belle endormie », repose sur trois piliers : la recherche de compétitivité, le développement commercial et l’innovation. « Mon objectif est de renouer avec la croissance et je me donne six mois pour inverser la tendance », confie le dirigeant, qui a des objectifs de développement ambitieux. Son plan stratégique a déjà reçu le soutien du Réseau entreprendre Var et il espère rapidement retrouver un niveau de chiffre d’affaires équivalent à 2 à 3 millions d’euros, soit le double de l'actuel (1,2 M€).

Convaincre les collectivités

Pour gagner des points de compétitivité par rapport à la concurrence et attaquer de nouveaux marchés, Christian Le Floch veut à la fois poursuivre la politique haut de gamme de la maison, ancrée dans la tradition et basée sur la renommée de la marque Deschamps, et en même temps adresser les marchés plus volumineux, notamment du pavoisement et de l'éclairage public. « Ces deux marchés sont matures, mais nous n'y sommes pas assez présents. Je veux me rapprocher des fabricants de drapeaux et également convaincre les collectivités d’adopter des mâts composite pour leur éclairage public (10 000 mâts composite sur 3 millions de points lumineux en France, NDLR) et leur vidéosurveillance », détaille le dirigeant. Sur ces différents marchés, l'entreprise ne manque pas de belles références -  Assemblée nationale, Roland-Garros, Ikea, Sogetrel, Clemessy ou encore JCDecaux – et est connue partout en France. Néanmoins, Christian Le Floch veut étendre la renommée des mâts Deschamps : il a ainsi embauché deux nouveaux commerciaux et a investi dans la communication, notamment digitale.

Gagner en productivité et compétitivité

Côté production, l’entrepreneur va lancer des investissements pour robotiser les tâches à faible valeur ajoutée et ainsi gagner en productivité et compétitivité. Au rayon des produits, il ne veut pas proposer « d’innovation de rupture » mais « avoir un coup d’avance ». « Je veux m'appuyer sur le bureau d'étude en interne pour réaliser des mâts spéciaux à la demande pour le balisage, les télécommunications, etc. » Enfin, l’innovation se verra aussi dans les partenariats : plutôt que tout réinventer, le dirigeant souhaite s’allier avec des industriels aux compétences complémentaires pour attaquer de nouveaux marchés, d’abord en France et peut-être, dans un second temps, à l’export.

Christian Le Floch, dirigeant de l'entreprise Deschamps, située à Fréjus, dans le Var
Christian Le Floch, lauréat du Réseau Entreprendre Var, a officiellement repris le fabricant de mâts en composite Deschamps, à Fréjus, le 18 décembre 2018. — Photo : Hélène Lascols - Le Journal des entreprises