Aix-en-Provence

Hôtellerie

Le groupe Garella mise sur l’hôtellerie

Par la rédaction, le 30 août 2017

Depuis un an le groupe Garella (140 salariés - CA : 20M d’euros) a décidé de miser sur l’hôtellerie. Après le rachat de l’Hôtel des quatre dauphins, à Aix-en-Provence, Jean-Brice Garella a lancé le projet de la Villa Saint-Ange, un établissement cinq étoiles qui devrait voir le jour à la fin 2018. Détails…

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Il y a maintenant un an, nous avons décidé d’élargir notre activité au-delà de la mode. Nous avons ainsi créé un pôle Hôtelier au sein du groupe Garella », confie en préambule Jean-Brice Garella. Ce petit hôtel deux étoiles, situé près de la place des Quatre dauphins, vivotait et était en vente et le dirigeant du groupe de textile éponyme, basé à Gardanne, a fait le pari de le remettre sur pied. « Cet hôtel existe depuis 1888. C’est l’un des plus anciens d’Aix-en-Provence. Nous avons choisi de mettre en avant la Provence. C’est une destination qui parle à tout le monde. Notre environnement fait écho dans le monde entier, profitons-en. Nous avons donc recréé un hôtel particulier aixois, comme les gens rêvent d’en trouver un… » Transformé en véritable établissement de charme, l’hôtel des Quatre dauphins a vu son chiffre d’affaires doubler en un an et son taux de remplissage est passé de 45 % à 90 %.


Un porte-drapeau de la Provence
« Nous avons passé une convention avec l’université d’Aix-Marseille et nous avons une clientèle locale, qui invite de la famille. Nous offrons un service de taxi sur mesure, tous les jours », souligne Jean-Brice Garella, qui fort, de ce succès, a décidé de voir plus grand. « En exportant des vêtements vers le reste du monde, nous sommes un peu un porte-drapeau de la Provence. Nous avons voulu, à l’inverse, proposer une solution lorsque les gens viennent chez nous ».
Ainsi est né le projet de la Villa Saint-Ange. Le groupe a alors acquis 7.000¬m² en plein cœur d’Aix-en-Provence, à proximité du parking Carnot. Les travaux ont débuté au premier semestre 2017 et devraient s’étaler sur dix-huit mois pour recréer une ambiance proche du mas provençal « Nous voulons proposer quelque chose de différent et miser sur une " décontraction chic ". Nous jouons sur une convivialité, transmettre un capital provençal ». Le projet représente un investissement de près de 20¬M¤ et proposera dans un premier temps 35 chambres.
Le groupe Garella compte actuellement 140 salariés, dont 70 sont installés au siège à Gardanne et le reste réparti dans la vingtaine de boutiques en propre que compte l’entreprise, qui envisage de passer à quarante d’ici à trois ans. « Nous n’avons pas encore mis en place de franchise. Nous n’y accéderons que lorsque nous serons parfaitement rodés en terme d’animation commerciale ».
L’entreprise réalise par ailleurs 25 % de son chiffre d’affaires sur les marchés étrangers.
Didier Gazanhes

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition