Bouches-du-Rhône

Mécénat

Le fonds de dotation Synergie Solaire fédère les entreprises autour de projets d'accès à l'énergie durable

Par Didier Gazanhes, le 07 juin 2021

Créé en 2008 sous l’impulsion du producteur indépendant d’électricité renouvelable Tenergie, basé dans les Bouches-du-Rhône, le fonds de dotation Synergie Solaire fédère les entreprises autour d’actions pour le développement de l’électricité dans les pays émergents.

Hélène Demaegdt, présidente du fonds de dotation Synergie Solaire.
Hélène Demaegdt, présidente du fonds de dotation Synergie Solaire. — Photo : Synergie Solaire

Le fonds de dotation Synergie Solaire a vu le jour en 2010, né de la conviction des associés de l’entreprise Tenergie, producteur indépendant d’électricité renouvelable basé à Meyreuil (Bouches-du-Rhône), que l’accès à l’énergie est un véritable levier pour le développement des pays émergents. " Notre postulat de base, c’est que l’absence d’électricité contribue aux inégalités, précise sa présidente Hélène Demaegdt. Dès sa création, nous voulions mettre Synergie Solaire au service des entreprises de la filière, notamment des PME, sans en faire la fondation de Tenergie."

Pour la dirigeante du fonds, "trop souvent les entreprises ont envie d’agir mais elles n’en ont pas le temps et pas forcément les moyens. En se regroupant, les choses deviennent plus faciles. Nous nous chargeons de faire l’interface entre les entreprises et les ONG qui portent les projets. Chaque entreprise donatrice peut ensuite s’approprier un projet sur lequel elle peut communiquer, vis-à-vis de son écosystème et de ses salariés. C’est très important. Les jeunes générations ont besoin de trouver un sens à leur travail et à leur entreprise", plaide Hélène Demaegdt.

Deux millions d’euros apportés à 75 ONG

En dix ans, Synergie Solaire, qui emploie quatre salariés, a permis d’apporter deux millions d’euros pour soutenir plus d’une centaine de programmes issus de 75 ONG. Au total, un million de personnes, en Afrique et en Asie, ont obtenu un accès à l’électricité grâce aux actions financées par le fonds. "L’électricité c’est bien sûr la lumière, mais également la possibilité d’avoir un frigo, de mieux irriguer les champs grâce à des pompes etc. "

Afin de pouvoir jouer un rôle fédérateur au sein de la filière, le fonds a également ouvert sa gouvernance aux entreprises partenaires (Apex Énergies, Catawiki, Greensolver…). " Les plus grands donateurs font ainsi partie du conseil d’administration et les entreprises, si elles le souhaitent, peuvent également participer aux comités d’expert qui contribuent à la sélection des projets. Il faut parvenir à instaurer une relation de confiance et convaincre que les fonds sont utilisés à bon escient. Cela prend du temps et, pour y parvenir, il faut être absolument transparent", plaide la présidente.

Rencontre annuelle, dîners, petits-déjeuners thématiques, autant d’actions propices à faire se rencontrer les entreprises donatrices et à en convaincre de nouvelles. Autant d’événements que la crise sanitaire du Covid a mis à mal. "Lever des fonds est une tâche compliquée depuis le Covid, mais l’ensemble de nos donateurs ont poursuivi leur action", conclut Hélène Demaegdt.

Hélène Demaegdt, présidente du fonds de dotation Synergie Solaire.
Hélène Demaegdt, présidente du fonds de dotation Synergie Solaire. — Photo : Synergie Solaire

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail