Alpes-Maritimes

Cosmétique

Coronavirus : Sofia Cosmétiques se réorganise pour fabriquer du gel hydroalcoolique

Par Olivia Oreggia, le 24 mars 2020

La PME Sofia Cosmétiques fabrique en marque blanche des produits de beauté, d’hygiène et solaires à Carros, près de Nice. Avec un effectif allégé, l’entreprise produit désormais du gel hydroalcoolique dans des conditions de sécurité accentuées.

Fabrication de gel hydroalcoolique chez Sofia Cosmétiques, près de Nice.
Sofia Cosmétiques fabrique depuis plus de 30 ans des produits de beauté, d'hygiène et solaires. La société produit désormais 5 tonnes de gel hydroalcoolique par jour. — Photo : Sofia Cosmétiques

« Nous avions déjà fabriqué du gel hydroalcoolique par le passé mais ce n’était pas notre produit phare. » Ce produit aujourd’hui essentiel dans la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus est devenu, depuis début mars, le seul et unique produit préparé par les équipes de Sofia Cosmétiques, fabricant de produits de beauté, d’hygiène et solaires basé à Carros, près de Nice. Des équipes forcément allégées, explique le docteur Alexandre Dingas, fondateur et dirigeant de l’entreprise (70 salariés, CA 2019 : 10 M€).

Cinq tonnes fabriquées chaque jour

Si l’administratif se fait en télétravail, une vingtaine de salariés sur les 70 du groupe œuvre à la composition du précieux gel. Par un heureux hasard, la société possédait déjà le stock nécessaire à son élaboration. Quant au réapprovisionnement en alcool, il ne pose pour l’heure aucun problème. « Les transporteurs arrivent avec du retard, mais ils sont là pour livrer. » Ainsi sont fabriquées 10 000 pièces chaque jour, soit près de cinq tonnes. Mais pour ce faire, Alexandre Dingas a refusé la moindre concession.

La sécurité du personnel avant tout

En février, le dirigeant a interdit embrassades et poignées de main entre salariés. « Nous sommes déjà habitués à travailler dans des conditions de haute qualité d’hygiène. Nous travaillons déjà avec des gants. Mais nous avons fait beaucoup plus. » Ainsi, chacun travaille à bonne distance de ses collègues. Quant aux bureaux, ils ont été reconfigurés afin de n’héberger qu’une seule personne. « Dans les couloirs, deux salariés ne doivent pas pouvoir se croiser. Nous allons aller encore plus loin en condamnant le réfectoire. Je refuse que les gens se retrouvent pour déjeuner. Nous allons donc offrir une heure par jour pour que chacun travaille entre 7 heures et 13 heures, et rentre manger à la maison. »

« Nous ne faisons pas de vraies marges, l’activité permet de payer les salaires. »

À nouveau des contacts avec la Chine

L’ensemble de l’activité commerciale et les exportations (vers l’Asie, l’Europe ou l’Afrique du nord) étant à l’arrêt, le dirigeant a dû recourir au chômage partiel pour une dizaine de collaborateurs. Le fruit de la production est quant à lui « vendu à des prix encadrés, accessibles. Nous ne faisons pas de vraies marges, l’activité permet de payer les salaires. »

Pendant ce temps, le patron maintient le lien avec ses clients. Depuis trois jours, des contacts se sont renoués avec la Chine. Des projets de commandes sont sur les rails pour juin. Ce ne sera alors plus pour du gel hydroalcoolique mais bien pour le savoir-faire de Sofia Cosmétiques depuis plus de trente ans : soins, crèmes, gels douche, savons, shampoings ou produits solaires.

Pas de fermeture en août cette année

« J’ai un espoir pour la mi-mai. J’espère qu’après il y aura un appel d’air. Bien sûr les investissements que nous avions prévus pour moderniser la production et acheter des machines seront reportés de quelques mois. Et nous ne fermerons pas au mois d’août comme d’habitude. Mais je reste positif. »

Fabrication de gel hydroalcoolique chez Sofia Cosmétiques, près de Nice.
Sofia Cosmétiques fabrique depuis plus de 30 ans des produits de beauté, d'hygiène et solaires. La société produit désormais 5 tonnes de gel hydroalcoolique par jour. — Photo : Sofia Cosmétiques

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail