Services

Les ventes des stations météo Hector au beau fixe

Par B.H, le 06 mai 2016

La start-up nantaise, hébergée à Angers, lance la fabrication de 3.000 nouveaux exemplaires de sa station météo connectée et vient de lever 200.000 euros. 

Captiv lance la fabrication de 3 000 nouveaux exemplaires de sa station météo connectée et vient de lever 200.000 euros.
La start-up nantaise, hébergée à Angers, lance la fabrication de 3.000 nouveaux exemplaires de sa station météo connectée et vient de lever 200 000 euros. — Photo : Gaspard-Captiv

Morgan Lavaux et Valentin Roy, les jeunes créateurs - ils sont âgés respectivement de 28 et 27 ans - de la start-up Hector en 2012 à Nantes, sont des entrepreneurs heureux. Lauréats du concours de la Cité de l'objet connecté (COC) lors de son lancement en juin dernier et incubés depuis cette date au sein de l'accélérateur industriel angevin, ils ont réalisé une première levée de fonds de 200.000 euros en février auprès de business angels nantais.

Fabrication 100% locale

Photo : Gaspard-Captiv

Leur produit : Une " mini " station météo - en forme de cube - connectée avec des fonctions de mesures de la température et de l'hygrométrie. 3.000 unités ont déjà été fabriquées. « Elles sont commercialisées et livrées à 80 %. Nous avons lancé une nouvelle commande de 3.000 dont les 2/3 sont déjà vendues », annonce Morgan Lavaux. Et la fabrication est 100 % locale : la carte électronique est faite à la Cité, le packaging est effectué par Cartoffset à Vigneux de Bretagne (44) et l'injection plastique est réalisée par la société Process Thermoplastic de Challans (85), actionnaire de la COC également en charge de l'assemblage.

Des produits en co-développement avec Idea

Commercialisée dans les réseaux de distribution spécialisés - la Fnac, Boulanger, Truffaut... via des partenariats noués notamment lors du CES de Las Vegas, le salon consacré à l'innovation technologique en électronique grand public, en janvier dernier - la station météo d'Hector séduit également les professionnels, restaurateurs, cavistes mais aussi de grands groupes comme Idea. Le groupe de logistique nazairien (1.050 salariés, 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015), dirigé par Bruno Hug de Larauze vient de signer pour 300 stations. « Nos produits seront offerts comme cadeaux à leurs clients, explique Morgan Lavaux. Avec Idea, nous sommes également en phase de co-développement sur certains produits. »

Un nouveau produit dans 2 mois

En parallèle, la start-up, qui a recruté cette année un business développeur « pour aller à l'international » et une personne en charge de la communication et du marketing, travaille actuellement avec un groupe d'assurance toujours en co-développement sur de nouvelles fonctionnalités de son produit. « Nous greffons des accessoires pour le professionnaliser en fonction des besoins de nos clients. » Et Morgan Lavaux et Valentin Roy ne comptent pas s'arrêter là. Ils prévoient de lancer un nouveau produit d'ici à deux mois.

Rester auto-suffisants

Discrets sur le sujet, ils concèdent simplement qu'il s'agira d'un produit connecté « à forte valeur ajoutée ». Les deux dirigeants ne prévoient pas de nouvelle levée de fonds pour l'instant. « La levée s'est faite de manière simple, lors d'un déjeuner. Certes, c'est un apport financier, mais c'est surtout un apport de compétences et d'expertises avec des partenaires. Notre objectif est de continuer à rester auto-suffisants. »
 

Captiv lance la fabrication de 3 000 nouveaux exemplaires de sa station météo connectée et vient de lever 200.000 euros.
La start-up nantaise, hébergée à Angers, lance la fabrication de 3.000 nouveaux exemplaires de sa station météo connectée et vient de lever 200 000 euros. — Photo : Gaspard-Captiv

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.