Pays de la Loire

Industrie

La fabrication des chariots élévateurs de Manitou monte en puissance à Beaupréau

Par Olivier Hamard, le 04 juillet 2022

L’usine de chariots élévateurs Manitou de Beaupréau, dans le Maine-et-Loire, se réorganise pour absorber l’activité qui était réalisée par l’usine de Waco, au Texas, que le groupe a fermée en 2021. Manitou a investi un million d’euros dans l’agrandissement et l’aménagement de l’usine belloprataine.

Chaque semaine sortent environ 50 machines de l’usine de chariots à mât de Manitou à Beaupréau-en-Mauges.
Chaque semaine sortent environ 50 machines de l’usine de chariots à mât de Manitou à Beaupréau-en-Mauges. — Photo : Manitou

À Beaupréau-en-Mauges, en Maine-et-Loire, l’unité de fabrication de chariots à mat de Manitou (près de 5 000 collaborateurs) est désormais la seule à assurer la réalisation de ces produits, depuis le rapatriement en 2021 d’une partie de la fabrication effectuée jusqu’ici à Waco, au Texas. Le groupe basé à Ancenis (Loire-Atlantique) a en effet décidé fin 2020 de fermer cette usine américaine, qui a cessé son activité en mars 2021. "Nous avons investi environ un million d’euros pour accroître la capacité du site de Beaupréau, indique Michel Denis, directeur général du groupe Manitou, et l’objectif est d’augmenter sa production de 30 % dans les trois années à venir." Les parties lavage, séchage, finition et contrôle final ont été réaménagées, les flux ont été optimisés et le site va être doté de nouvelles cabines de peinture et d’une ligne de production supplémentaire.

Marché mondial

Installée à Beaupréau-en-Mauges depuis 2000, l’unité de fabrication de chariots à mat de Manitou, les chariots élévateurs emblématiques du groupe d’Ancenis, emploie actuellement 140 personnes. Chaque semaine, sortent du site en moyenne 50 machines, chariots élévateurs, semi-industriels et chariots embarqués. "Nous exportons environ 60 à 65 % de ce que nous fabriquons, précise Pierre Le Gendre, directeur du site Manitou de Beaupréau, dans de très nombreux pays du monde, de l’Australie à l’Amérique en passant par l’Afrique où nous sommes aussi très présents. Ces matériels sont utilisés en entreprises mais aussi dans certains secteurs comme les cultures fruitières ou l’arboriculture." Le site de Beaupréau est l’unité de Manitou qui représente la plus importante part de marché, puisqu’il fabrique environ 60 % des chariots à mat commercialisés dans le monde. Le groupe d’Ancenis, qui affichait 1,9 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021, devrait dépasser les deux milliards d’euros cette année : "Nous avons un carnet de commandes très rempli, précise Michel Denis, et nous battons des records de production chaque semaine avec un rythme très élevé."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition