Loire-Atlantique

BTP

Réseaux d'accompagnement

Les 20 start-up accompagnées par Atlanpole qu'il faut suivre

Par Caroline Scribe, le 01 mars 2022

Elles portent des projets dans les domaines de l’industrie, de la santé, du numérique ou encore de la mobilité et de l’énergie : l’incubateur Atlanpole a présenté mardi 1er mars 2022 à Nantes les 20 entreprises accompagnées cette année. Un point commun : l’innovation et, pour beaucoup, la recherche de fonds pour accélérer leur développement.

Le drone de Monthabor guide les plaisanciers jusqu’au stationnement attribué au bateau dans le port.
Le drone de Monthabor guide les plaisanciers jusqu’au stationnement attribué au bateau dans le port. — Photo : Monthabor

Le forum annuel d’Atlanpole qui se déroulait mardi 1er mars à Nantes, a été l’occasion de mettre en avant les 20 entreprises innovantes accompagnées par Atlanpole, l’incubateur nantais, au cours de l’année 2021.

Valorisation du byssus de moule

Dans la catégorie "Industrie et matériaux", Eclore (5 salariés) utilise une nouvelle technologie pour produire des vérins pneumatiques plus compacts, plus légers et plus économes en énergie à l’attention des industriels. Goodflow cherche à diviser par trois le coût des emballages industriels grâce à des emballages connectés et recyclables. Matos (11 salariés), qui a levé 600 000 euros en 2020, propose une plateforme pour piloter le parc matériel et conducteur dans les travaux publics. Reverse Systems développe des logiciels facilitant le réemploi des matériaux industriels dans une logique d’économie circulaire. Bysco a pour objectif de monter une filière de valorisation du byssus de moule (la fibre qui permet à la moule de s’accrocher au rocher) pour créer un nouveau matériau à destination de l’industrie.

Sécurité grâce au numérique

Les start-up opérant dans le secteur du numérique se distinguent par la variété des applicatifs et des usages. Agharen veut rendre les logiciels interconnectables ; INDT développe des technologies et services pour l’auscultation préventive des ouvrages de génie civil ; Lisy Market simplifie la gestion des achats en circuits courts ; lauréat du plan de Relance, Nav4you sécurise les agents en intervention dans tous milieux grâce à un boîtier de sécurité porté au pied et un algorithme d’intelligence artificielle pour un suivi en temps réel. L’application de Pixaid, enfin, améliore la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie.

Production de médicaments biologiques

Les start-up opérant dans le secteur de la santé sont également bien représentées. Grosses ambitions pour BioMAdavanced qui souhaite amener d’ici trois ans sa plateforme médicale au service des patients affectés par des troubles du système immunitaire à l’international et créer 30 emplois en cinq ans. CleanMotion devrait commercialiser d’ici la fin de l’année sa poignée de porte auto-désinfectante. GenSensor est orienté vers la production innovante de médicaments biologiques. Naogen Pharma (15 salariés) est une société radiopharmaceutique par l’imagerie moléculaire par TEP pour un diagnostic haute performance de la microvascularisation. Enfin, Reliev a conçu un dispositif médical pour améliorer la vie des personnes épileptiques.

Datacenters flottants

Dans la catégorie Mobilité-Énergie, la start-up Denv-R a le projet original de développer un nouveau modèle de datacenters flottants, à faible consommation énergétique. Un premier démonstrateur en fleuve devrait voir le jour, suivi d’un deuxième en mer. MobiDeep met les "serious games" au service de la mobilité quotidienne des personnes fragiles. Monthabor devrait commercialiser au deuxième semestre 2022 ses drones pour assister les capitaineries dans les ports de plaisance. Sparklin développe un système intelligent de recharge pour les véhicules électriques et Synerpod un module de production et de gestion de la chaleur et de l’énergie pour les maisons individuelles.

Nombreuses sont ces entreprises à préparer des levées de fonds pour financer des essais cliniques, l’industrialisation de leur produit ou leur développement à l’international. Bonne nouvelle : en 2021, les start-up nantaises ont levé 195 millions d’euros, un record !

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition