Loire-Atlantique

Aéronautique

Gérald Lignon s'apprête à quitter la direction de l'usine Airbus de Saint-Nazaire

Par Amandine Dubiez, le 18 février 2021

Après onze ans à la tête d’Airbus Saint-Nazaire, sept ans à la tête d’Airbus Nantes, Gérald Lignon s’apprête à partir en retraite. Celui qui aura été le premier président de l’IRT Jules Verne, membre fondateur du pôle EMC2 passera la main fin mars à Stéphane Campion, directeur d’industrie chez Stelia Aerospace à Toulouse.

Gérald Lignon, directeur du site Airbus Saint-Nazaire.
Gérald Lignon, directeur du site Airbus Saint-Nazaire. — Photo : IRT Jules Verne

C’est une figure locale qui s’apprête à partir à la retraite. À 63 ans, Gérald Lignon, directeur du site d’Airbus à Saint-Nazaire (3 200 salariés) depuis 11 ans, s’apprête à passer la main fin mars. Il aura mené toute sa carrière au sein de l’avionneur européen où il est entré en 1983, à Toulouse. Diplômé de l’Ensae (Sup’Aéro, promotion 1982), Gérald Lignon a été l’un des artisans majeurs de la création du Pôle EMC2, puis de celles de Technocampus Composites, alors qu’il était directeur de l’usine Airbus de Nantes (entre 2002 et 2009). Il a ausssi été le premier président de l’IRT Jules Verne, le centre de recherche industriel mutualisé dédié au manufacturing en 2012, réélu en 2015.

Il avait déjà dirigé entre 1996 et 1997 l’usine de Gron, à Saint-Nazaire, qui n’avait alors pas du tout ses dimensions actuelles, avant de diriger les usines toulousaines de Saint-Éloi et de Blagnac puis de partir en 2000 à Hambourg gérer la direction du développement et la mise en œuvre de la politique industrielle pour l’ensemble des usines Airbus.

Très impliqué sur le territoire, Gérald Lignon aura aussi marqué les esprits des salariés d’Airbus. "Il était apprécié par les salariés parce qu’il était très abordable, simple et humble", confie un élu de la CGT. "Nous avons eu bien sûr des divergences sociales mais cela n’a pas empêché qu’il nous respecte et qu’on le respecte", poursuit-il.

Une nouvelle ligne de production à piloter en 2021

Gérald Lignon sera remplacé à la tête d’Airbus Saint-Nazaire par Stéphane Campion, actuellement senior vice-président, directeur d’industrie chez Stelia Aerospace, à Toulouse. Ce n’est pas la première fois qu’Airbus se tourne vers sa filiale Stelia pour trouver ses chefs de file. Déjà en 2018, François Paynot, avait été nommé directeur général d’Airbus Nantes après avoir été directeur du site Stelia de Saint-Nazaire.

La feuille de route est déjà tracée pour Stéphane Campion. Il devra gérer la mise en place de la nouvelle ligne de production qui devrait ouvrir en 2022. Airbus avait en effet confirmé en octobre son intention d’investir plus de 60 millions d’euros sur son site de Saint-Nazaire afin de construire une cinquième ligne de production d’A320. Elle prendra la place du site de production de l’A380 arrêté l’an dernier. "Avec cette nouvelle ligne, nous pourrons monter à 75 avions par mois contre 60 en période normale", estime Régis Belliot, représentant de la CGT sur le site qui précise que cet investissement était en discussion depuis plusieurs mois. Cette nouvelle ligne moderne devrait permettre à l’avionneur de monter en compétence et de créer de nouveaux métiers dans la robotique et le numérique.

Gérald Lignon, directeur du site Airbus Saint-Nazaire.
Gérald Lignon, directeur du site Airbus Saint-Nazaire. — Photo : IRT Jules Verne

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail