• France

    Emploi

    Chômage partiel : la hausse du reste à charge devrait finalement s’étaler de juin à septembre 2021

    10 mai 2021

    Le débranchement du chômage partiel sera lissé sur tout l’été. Comme annoncé précédemment, un double calendrier va se mettre en place. Pour les secteurs protégés du tourisme (les S1 et S1 bis), il n’y aura finalement aucun changement en juin, contrairement à ce que laissaient entendre deux décrets récemment publiés. Mais en juillet, leur reste à charge passera de 0 à 15 %, a indiqué la ministre du Travail, le 7 mai, à l’Assemblée nationale. Une deuxième hausse, à déterminer, est "envisagée" en août, avant un retour aux conditions habituelles (soit 40 % du coût supporté par l’employeur) programmé en septembre. Pour le reste de l’économie, le rythme sera plus rapide, avec un reste à charge de 25 % dès juin, 40 % en juillet. Une exception à ces règles : les entreprises, subissant une chute de chiffre d’affaires supérieur à 80 %, conserveront le bénéfice de l’indemnisation intégrale. Ce devrait être le cas, par exemple, des organisateurs de salons professionnels ou de certains hôtels. "Ces évolutions […] doivent inciter les entreprises qui en ont besoin à se saisir de l’activité partielle de longue durée", espère Élisabeth Borne. L’APLD ne concerne actuellement que 800 000 salariés.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos