• Sport

    Amputé d'1,27 milliard d'euros, le football professionnel réclame son plan de relance

    24 juillet 2020

    Le foot français craint d’être mis hors jeu par le coronavirus. Selon une étude d’EY, pour Première Ligue, syndicat de clubs professionnels, l’épidémie a provoqué une perte d’exploitation, pour toute la filière, de 1,27 milliard d’euros. Autrement dit, "en trois mois, la crise sanitaire a détruit quatre années de croissance". Pour la saison 2020-2021, l’étude prévoit un chiffre d’affaires en recul de 659 à 951 millions d’euros et entre 3 400 et 8 000 emplois "à risque". La jauge de 5 000 personnes dans les stades serait particulièrement pénalisante. "Si rien n’évolue, le football professionnel français risque un déclassement irréversible", avertit Première Ligue. Et de réclamer un plan de relance spécifique, comprenant une exonération de contributions patronales de juillet à décembre.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos