Agroalimentaire

Grain de Sail ouvre son capital à Bpifrance et Crédit Mutuel Equity

Par Jean-Marc Le Droff, le 18 janvier 2022

Première levée de fonds réussie pour le chocolatier et torréfacteur finistérien Grain de Sail, qui ouvre son capital à Bpifrance et Crédit Mutuel Equity pour financer l’accélération de son développement, avec notamment un projet de nouvelle usine à Dunkerque et de nouveau voilier cargo pour transporter ses matières premières.

Jacques et Olivier Barreau ont créé Grain de Sail en 2013.
Jacques et Olivier Barreau ont créé Grain de Sail en 2013. — Photo : Grain de Sail

Huit ans après sa création et quelques mois après avoir inauguré sa nouvelle chocolaterie à Morlaix, l’entreprise finistérienne Grain de Sail (47 salariés, 7,7 M€ de CA) poursuit sa stratégie de développement décarboné toutes voiles dehors. Également spécialisée dans la torréfaction de café et disposant de son propre voilier-cargo pour transporter ses matières premières, l’entreprise de Jacques et Olivier Barreau vient en effet de boucler une première levée de fonds auprès de deux investisseurs de poids : Bpifrance et Crédit Mutuel Equity. Et s’ils restent discrets sur le montant de cette capitalisation, Jacques et Olivier Barreau, les deux frères à la tête de l’entreprise affichent en revanche clairement leurs ambitions.

Nouvelle usine à Dunkerque et nouveau voilier-cargo en vue

En forte croissance depuis sa création (+45 % entre 2020 et 2021), Grain de Sail a en effet une feuille de route bien bordée pour les années à venir, avec notamment un projet d’investissement entre 10 et 15 millions d’euros pour une nouvelle usine de 5 000 m² qui emploiera une vingtaine de personnes à Dunkerque. Un site qui devrait sortir de terre en 2023 et sera capable de produire plus de 1 000 tonnes de café et chocolat par an, qui s’ajouteront aux 500 tonnes de chocolat qui sortiront chaque année de sa chocolaterie morlaisienne flambant neuve.

Également au programme, après avoir investi deux millions d’euros en 2020 pour mettre à l’eau son premier voilier-cargo de 24 mètres capable de transporter 50 tonnes de matières premières, Grain de Sail compte en effet injecter plus de six millions d’euros dans la construction d’un second cargo de 50 mètres et d’une capacité de 350 tonnes, qui devrait être mis à l’eau en 2023. "Cette levée de fonds nous permet d’accélérer notre développement. Nous sommes ravis d’avoir Bpifrance et Crédit Mutuel Equity pour partenaires financiers à nos côtés, et nous n’excluons pas de nouvelles phases d’investissement pour toujours mieux préparer l’avenir", se félicite Jacques Barreau, le directeur général de Grain de Sail.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition