Brest

Sport

Coronavirus - Stade Brestois 29 : le président Denis Le Saint contre la reprise de championnat

Par Isabelle Jaffré, le 06 avril 2020

Au regard du confinement lié à l'épidémie de coronavirus, Denis Le Saint, président du Stade Brestois 29, s’est exprimé contre une reprise du championnat de football. Et ce, malgré le risque financier pour les clubs.

Denis Le Saint, président du Stade Brestois depuis mai 2016 et coprésident du réseau de distribution de fruits et légumes Le Saint.
Denis Le Saint, président du Stade Brestois depuis mai 2016 et coprésident du réseau de distribution de fruits et légumes Le Saint. — Photo : © Stade Brestois

D’habitude discret, le président du Stade Brestois 29, Denis Le Saint a brisé le silence le 4 avril dernier pour donner son avis quant à une éventuelle reprise du championnat de Ligue 1 de football. À contre-courant d’autres présidents de clubs comme Bernard Serin, président du FC Metz, Denis Le Saint se prononce contre la reprise du championnat.

« La santé est le facteur essentiel qui doit conduire nos décisions à venir », écrit-il dans un communiqué. Il estime même qu’une fois la maladie vaincue, « avant le football, les préoccupations de la population concerneront le bien-être de la famille, le secteur financier par rapport au travail et les questions essentielles comme faire face aux fins de mois. » Ainsi, le président du club finistérien, actuellement 14e de Ligue 1, imagine mal la population vouloir remplir les stades, même fin mai ou début juin.

« Irresponsable » de faire des déplacements en mai, juin ou juillet

« L’image du football, trop souvent liée au monde de l’argent, serait ternie et deviendrait catastrophique si nous décidions à tout prix de reprendre la compétition alors que les membres du milieu médical jouent un match extrêmement compliqué pour sauver des vies ». Le président se refuse aussi à envisager des matchs à huis clos « qui ne font rêver personne ». Il n’oublie pas non plus, le potentiel danger pour les joueurs et le staff que représenteraient des déplacements. « Il est, par exemple, hors de question que j’emmène mon équipe jouer à Paris en mai, juin ou juillet prochain, dans le plus grand foyer de contamination de France. Ce serait irresponsable de ma part et j’ai trop de respect à l’égard de mes joueurs et de mon staff pour accepter cela », explique-t-il.

Sur l’aspect budgétaire, Denis le Saint n’avance pas de chiffres de pertes mais demande à ses confrères « de revenir à des standards cohérents. Nous ne devons pas nous enflammer, la raison doit l’emporter. Pour moi, l’année sportive est terminée. Ne gâchons pas l’image du football et son avenir car nous le payerions très cher en termes de retour de spectateurs, d’abonnés et de partenaires », conclut-il.

Denis Le Saint, président du Stade Brestois depuis mai 2016 et coprésident du réseau de distribution de fruits et légumes Le Saint.
Denis Le Saint, président du Stade Brestois depuis mai 2016 et coprésident du réseau de distribution de fruits et légumes Le Saint. — Photo : © Stade Brestois

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail