Côtes-d'Armor

Agroalimentaire

En 2022, Stalaven STB maintient sa rentabilité mais s’inquiète de sa facture énergétique

Par Matthieu Leman, le 11 janvier 2023

Stalaven STB a maintenu son chiffre d’affaires et préservé sa rentabilité sur son exercice qui s’est terminé en 2022. Investissant 13 millions d’euros dans son outil industriel, l’entreprise agroalimentaire bretonne est toutefois fragilisée par l’explosion de sa facture énergétique.

Stalaven continue la montée en gamme de ses produits Qualité Traiteur.
Stalaven continue la montée en gamme de ses produits Qualité Traiteur. — Photo : Matthieu Leman

Rémi Thomas, directeur général de Stalaven STB, se déclare "satisfait" de l’exercice 2021-2022 du fabricant de charcuteries et de produits traiteur frais basé à Yffiniac, dans les Côtes-d’Armor. S’élevant à 235 millions d’euros, le chiffre d’affaires du dernier exercice est stable sur un an. Et l’entreprise parvient à préserver sa rentabilité, sans toutefois en dévoiler le niveau.

"Les deux business units (marques Stalaven, dédiée aux commerces de bouche indépendants, et Atelier Traiteur, dont les produits sont distribués aux rayons coupe et frais emballés de la GMS et qui pèse plus du tiers de l’activité, NDLR) affichent des ventes nettes à la hausse, essentiellement grâce aux bonnes performances des salades (croissance de plus de 20 %), des saucissons et des plats cuisinés", souligne l’entreprise.

Lancement de produits

La marque Qualité Traiteur, en particulier, a vu son chiffre d’affaires progresser de près de 10 % sur l’année. Une satisfaction particulière pour la marque dédiée à la grande distribution qui fait l’objet depuis 2020 d’un gros travail de montée en gamme. Celle-ci s’appuie sur une recherche de différenciation produit (notamment dans le domaine de la RSE à travers l’approvisionnement ou le packaging "responsable") et sur l’innovation.

Deux nouveaux produits ont été lancés à la fin de l’année 2022, des cakes tranchés et un croque-monsieur. "Il y a d’autres nouveaux produits", annonce Rémi Thomas. "Nous voulons garder deux vagues d’innovations chaque année dans ce domaine de la pâtisserie salée."

Si les marques propres de l’entreprise progressent, le chiffre d’affaires de l’entreprise reste stable car, parallèlement, Stalaven STB arrête certains produits moins rentables, ainsi que la fabrication pour des marques de distributeur. "Certains partenariats historiques courent jusqu’en 2024 et nous honorerons nos engagements jusqu’au bout", souligne cependant le DG. "Plus globalement, nous ne sommes pas dans une course au chiffre d’affaires, notre business model a évolué."

Facture énergétique problématique

Pour accompagner cette orientation menée depuis 2019 vers l’innovation et la montée en gamme, des investissements sont actuellement opérés. Dans l’usine d’Yffiniac, dix millions d’euros sont consacrés à la rénovation de l’atelier de pâtisserie salée. Les travaux ont commencé en mai 2022 et se poursuivront jusqu’à l’été. "Ces investissements répondent à des enjeux d’automatisation partielle de la fabrication et de sécurité et de confort de travail des collaborateurs." Parallèlement, trois millions d’euros sont investis sur le site de salaison de Perpezac-le-Noir, en Corrèze (Stalaven STB possède un autre atelier salaison à Teyssier, en Ardèche).

Ces efforts financiers vont également permettre de réduire la facture énergétique de l’entreprise avec l’installation notamment de nouveaux fours moins gourmands d’un tiers que les précédents sur ces deux sites. Un vrai enjeu pour la filiale de la coopérative béarnaise Euralis (1,64 milliard de CA en 2021-2022, 14 000 collaborateurs et agriculteurs). "L’inflation du prix de l’énergie a augmenté notre facture de 500 000 euros par mois", pointe Rémi Thomas, pour qui "la rentabilité est un défi" dans ce contexte. D’autant que la dynamique des deux marchés de Stalaven STB, qui compte 1 000 salariés, "ne sera globalement pas favorable en 2023".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition