Nouvelle-Aquitaine

Politique économique

Alain Rousset veut faire de la Nouvelle-Aquitaine la "première région écoresponsable" de France

Par Anne Cesbron, le 17 septembre 2021

À l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset a fixé le cap de l’écoresponsabilité aux collectivités et aux entreprises du territoire.

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine. — Photo : Anne Cesbron

Réélu en juin 2021 à la présidence de la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset présentait le 17 septembre sa nouvelle équipe d’élus et leurs délégations. "Notre projet consiste à faire de la Nouvelle-Aquitaine la première région écoresponsable du pays", plaide le socialiste. Pour ce faire, sans " évacuer la crise sanitaire que l’on vient de traverser, les souffrances et les inquiétudes […], il s’agit pour le nouvel exécutif de saisir les nouvelles opportunités".

Alain Rousset appelle notamment le monde de l’entreprise à poursuivre sa quête "de sens et de valeurs, aussi bien économiques qu’éthiques". "Le paradoxe de cette crise est que l’on ne nous a jamais autant présenté de projets porteurs d’innovation et d’investissements", pointe-t-il. La récente levée de fonds de 64 millions d’euros de la biotech girondine Treefrog Therapeutics a ainsi été saluée, ainsi que les derniers succès et développements des jeunes entreprises Dioxycle, FineHeart, Valorem et Materr’up.

Une démarche globale

Et de l’innovation, il va en falloir sur un territoire conscient de la menace climatique qui pèse sur ses activités et qui annonce engager sa deuxième feuille de route de transition écologique, NeoTerra 2. "Même si nous ne pouvons pas arrêter la chaleur, l’allongement des périodes de sècheresse et de canicule à l’échelle de notre région, nous voulons nous donner les moyens de lutte", prévient le président. "Notre démarche est globale basée à la fois sur des outils technologiques et la sobriété", en partenariat avec les entreprises, parties prenantes de la solution, depuis celle qui lutte contre l’évapotranspiration comme la start-up charentaise Elicit Plant à celle qui met en œuvre le biosourcing tel le landais DRT, spécialiste en chimie du végétal.

Bonus-malus pour les aides aux entreprises

Au rang des autres risques identifiés, demeurent ceux liés aux approvisionnements et de "l’ultra dépendance de la France à l’égard de la Chine" ; et le président de marteler l’urgence de reconquérir les compétences liées à la production de matériaux spécifiques, électroniques et chimiques dont les principes actifs de médicaments.

Pour engager le monde de l’entreprise dans cette politique industrielle, un budget supplémentaire d’un montant inédit de 140 millions d’euros doit être présenté. Il s’agit en outre d’encourager les bonnes pratiques en matière de RSE et d’économie circulaire, "à travers une forme de bonus-malus". Un nouveau règlement d’interventions des aides aux entreprises est en chantier.

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine. — Photo : Anne Cesbron

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail