Textile

Sigvaris va investir 14 millions d'euros pour moderniser ses implantations

Par Gilles Cayuela, le 08 juin 2021

Implanté dans la Loire et en Alsace, le leader français de la compression médicale Sigvaris Group France va investir 14 millions d'euros sur quatre ans pour moderniser et digitaliser sa production et sa logistique. 

Baptisé "Oyxgène", le plan d'investissement de 14 millions d'euros de Sigvaris Group France devrait permettre à l'ETi ligérienne de gagner en compétitivité et d'augmenter ses volumes.
Baptisé "Oyxgène", le plan d'investissement de 14 millions d'euros de Sigvaris Group France devrait permettre à l'ETi ligérienne de gagner en compétitivité et d'augmenter ses volumes. — Photo : Bertrand Gaudillère / item

Leader français de la compression médicale, Sigvaris Group France va investir 14 millions d’euros sur les quatre prochaines années pour moderniser et digitaliser ses trois sites de production dont deux sont implantés dans la Loire, à Saint-Just-Saint-Rambert et Andrézieux-Bouthéon, et un en Alsace à Huningue. Un investissement global dont une partie (9 millions d’euros environ) a été retenue dans le cadre du plan France Relance sans que la filiale française du groupe suisse Sigvaris ne connaisse encore le montant exact de la subvention qui lui sera attribué.

"Je n’ai pas encore le détail de ce que l’on percevra mais la réponse positive du ministère à notre dossier de candidature nous permet d’ores et déjà d’enclencher notre plan de modernisation et digitalisation", se réjouit le directeur général de Sigvaris Group France, Stéphane Mathieu.

Baptisé "Oxygène", ce plan d’investissement comprend trois axes majeurs. Le premier concerne l’automatisation et l’optimisation de la production et de la logistique du fabricant de bas, chaussettes et collants de contention. "Nous avons besoin d’aller plus loin dans l’automatisation de nos outils de production mais aussi de notre logistique encore beaucoup trop manuelle pour gagner en compétitivité", précise sans plus de détails le dirigeant.

Un volet digital majeur

Une ambition qui passera également par la digitalisation de l’entreprise, second volet du plan, avec bien entendu des investissements pour faire basculer Sigvaris Group France dans l’ère de l’industrie 4.0. Pour ce faire, le groupe ligérien travaille à la mise en place d’un nouvel ERP (progiciel de gestion intégré), "une solution très moderne hébergée dans le cloud qui devrait nous amener plus de fluidité, de flexibilité et une meilleure digitalisation de nos outils et de l’exploitation des données associées. Nous pourrons aller par exemple vers la digitalisation de nos contrats avec nos 16 000 clients pharmaciens", confie Stéphane Mathieu.

Autre axe de travail de ce volet digitalisation : le big data. "Nous avons commencé des travaux de recherche sur des algorithmes pour mieux exploiter nos données de productions. Nous avons une activité de tricotage circulaire traditionnelle qui génère quasiment un million de données quotidiennes. Des données qui sont aujourd’hui très peu exploitées pour planifier nos ordres de fabrication. Une IA pourrait nous permettre de mieux les exploiter en mettant notamment en place des activités de maintenance préventive beaucoup plus poussées que ce que l’on faisait jusqu’à présent", détaille Stéphane Mathieu.

Hausse des volumes et diversifications

En complément de l’automatisation et de la digitalisation de sa production et de sa logistique, Sigvaris Groupe France a prévu un troisième volet, environnemental, à son plan d’investissement. "L’objectif est de réduire notre empreinte carbone en allant vers une plus grande efficience de notre consommation énergétique. C’est valable pour l’électricité mais aussi le reconditionnement de nos énergies et notamment le traitement de l’eau", expose Stéphane Mathieu.

Un levier de plus pour permettre à l’ETI ligérienne (750 salariés ; 112 M€ de CA en 2019) de gagner en compétitivité et par conséquent d’augmenter ses volumes. "Notre ambition, c’est d’augmenter notre productivité globale sur la durée du projet de 5 %. Cela représente quasiment un million de paires additionnelles (bas, chaussettes, collants, NDLR). Et une quote-part des initiatives que nous prendrons pour y arriver va aussi nous permettre de développer de nouvelles activités", développe le dirigeant.

Spécialiste de l’insuffisance veineuse, Sigvaris Group France ambitionne notamment de se positionner comme un acteur reconnu dans la prise en charge de la maladie lymphatique, "un marché sur lequel nous sommes déjà présents mais sur lequel on souhaite se renforcer", précise Stéphane Mathieu qui explore également de nouvelles pistes de diversification, pour l’heure tenues secrètes.

Retrouver le niveau d’avant crise

Le démarrage du plan d’investissement "Oxygène" devrait donc permettre à Sigvaris Group France de trouver un second souffle après une crise sanitaire qui lui a fait perdre près de 15 % de son chiffre d’affaires en 2020. "Avec les confinements, nos patients n’ont pas renouvelé leur ordonnance. Sans parler des opérations qui ont été repoussées et qui ont réduit d’autant l’utilisation de nos produits postopératoires", explique Stéphane Mathieu.

Si, depuis, l’activité a repris, le dirigeant "n’envisage pas un retour à la normale de notre activité en France avant le premier semestre 2022".

Baptisé "Oyxgène", le plan d'investissement de 14 millions d'euros de Sigvaris Group France devrait permettre à l'ETi ligérienne de gagner en compétitivité et d'augmenter ses volumes.
Baptisé "Oyxgène", le plan d'investissement de 14 millions d'euros de Sigvaris Group France devrait permettre à l'ETi ligérienne de gagner en compétitivité et d'augmenter ses volumes. — Photo : Bertrand Gaudillère / item

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail