Lyon

Ressources humaines

Le groupe d'intérim Lip veut doubler de taille dans les cinq ans

Par Pierre Lelièvre, le 16 mars 2021

Le Groupe Lip, acteur lyonnais de l’intérim qualifié, compte doubler de taille dans les cinq ans. Après une année 2020 en retrait, la société de Fabrice Faure mise une croissance organique solide pour y parvenir.

Fabrice Faure, patron du groupe LIP, souhaite atteindre 700 millions d'euros de chiffre d'affaires et 230 agences d’ici cinq à sept ans.
Fabrice Faure, patron du groupe LIP, souhaite atteindre 700 millions d'euros de chiffre d'affaires et 230 agences d’ici cinq à sept ans. — Photo : DR

Il y a un an, le Groupe Lip (CA 2020 : 288 M€ ; 520 salariés) a vécu le confinement comme un couperet. En quelques jours, le nombre d’intérimaires passait de près de 8 000 à 1 500, essentiellement embauchés dans le secteur du transport. "Nous avons dû attendre fin juin pour retrouver un niveau d’emploi de nos intérimaires d’avant crise", décrit Fabrice Faure, fondateur et PDG de ce groupe lyonnais spécialisé dans l’intérim qualifié. Entre 2019 et 2020, le chiffre d’affaires a chuté de près de 30 % et le résultat net s’est affiché en retrait de 60 %.

Pour 2021, la donne est tout autre. Fabrice Faure compte mettre les bouchées doubles pour parvenir à faire de son groupe, qui détient 134 agences en France pour 7 000 intérimaires équivalents temps plein, le premier acteur spécialisé dans l’intérim qualifié de France. Face aux géants que sont Adecco ou Randstad positionnés, eux, sur de l’intérim global, le Groupe Lip (Les Intérimaires Professionnels) compte capitaliser sur ses trois pôles de compétences : l’industrie-BTP (190 M€ de chiffre d'affaires en 2020), le transport-logistique (73 M€) avec LIP Mantrans (du nom de la société Mantrans rachetée en 2020), et le tertiaire (20 M€) avec LIP Solutions RH. Selon le patron lyonnais, les besoins en main-d'œuvre de ces trois secteurs restent bien orientés pour accompagner la reprise de l'économie post-Covid.

Doubler de taille

"Nous allons ouvrir 24 agences sur les dix-huit prochains mois à partir du mois de septembre", annonce Fabrice Faure, qui compte développer à la fois le nombre d’agences et leur maillage territorial. Il vise des villes moyennes de plus de 50 000 habitants, sans toutefois préciser les localisations. "Peu importe les villes, nous sommes prêts pour aller sur des territoires où le besoin existe et où nous pourrons trouver la main-d’œuvre dont nous avons besoin", assure ce patron autodidacte au discours tranché.

Sur les deux prochaines années, le Groupe Lip devrait subir un changement d’échelle manifeste en recrutant 200 à 300 salariés supplémentaires. Fabrice Faure évoque un investissement de 5 millions d'euros pour ce projet de croissance interne. Pour 2021, il table d’ores et déjà sur un chiffre d'affaires de 334 millions d'euros et un résultat net de 10 millions d'euros, proche de celui d’avant-crise. Mieux, il assume une vision plus ambitieuse à horizon cinq à sept ans ans en souhaitant atteindre 700 millions d'euros de chiffre d'affaires et 230 agences, soit près du double d’aujourd’hui.

Développe les services innovants

En parallèle, la société vient de présenter sa stratégie RSE baptisée "LIP Demain". Elle mêle aussi bien la formation (avec l’École de la Réussite qui forme et accompagne vers le CDI les 16-30 ans sans diplôme), l’égalité professionnelle femmes-hommes ou encore un fonds de dotation baptisé LIP S’engage.

Le groupe lyonnais met également l’accent sur l’incubation de projets innovants destinés à créer de nouveaux services. C’est le cas sur la question du portage salarial pour les indépendants avec Beboss, l’externalisation de la paye avec OpayLink ou encore HOPintérim, qui s’affiche comme une agence d’intérim en ligne. "Nous allons lancer à l’été un job-board (site web qui met en ligne des offres d'emploi, NDLR)", annonce également Vincent Paillasson, directeur innovation et responsable RSE.

Le chantier de son futur siège social en face des locaux actuels, quartier Jean-Macé, à Lyon, permettra au Groupe Lip de disposer de 3 500 m² de bureaux dès 2022.

Fabrice Faure, patron du groupe LIP, souhaite atteindre 700 millions d'euros de chiffre d'affaires et 230 agences d’ici cinq à sept ans.
Fabrice Faure, patron du groupe LIP, souhaite atteindre 700 millions d'euros de chiffre d'affaires et 230 agences d’ici cinq à sept ans. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail