Normandie
Le tourisme de mémoire fait recette en Normandie
Normandie # Tourisme # Attractivité

Le tourisme de mémoire fait recette en Normandie

S'abonner

En 20 ans, le nombre de visites associées au tourisme de mémoire a doublé en passant de 3 à près de 6 millions en Normandie, comme ce fut le cas en 2014 pour le 70e anniversaire du D-Day et de la Bataille de Normandie.

Le site le plus visité est le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer — Photo : Lucie Dechamps-Calvados Attractivité

Selon une enquête, conduite de mars 2022 à avril 2023 par le cabinet parisien Egis Voltere, la Normandie a enregistré 5,52 millions de visites en 2022 dans des sites dédiés au tourisme de mémoire, ce qui correspond à 1,78 million de visiteurs uniques estimés. "Les sites et lieux de visites de la Bataille de Normandie ont retrouvé un niveau proche de celui observé avant la crise sanitaire", se félicite Nathalie Porte, vice-présidente de la Région Normandie, chargée du tourisme et de l’attractivité. "En 20 ans, le nombre de visites associées au tourisme de mémoire a doublé, passant de 3 millions de visites à près de 6 millions en Normandie, avec de très forts pics de fréquentation lors des anniversaires décennaux."

Un véritable facteur d’attractivité pour le territoire normand qui compte 94 sites et lieux de visites, dont 44 musées, 29 nécropoles et 21 mémoriaux et sites naturels. "Le plus visité est le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer suivi par la pointe du Hoc. Les touristes séjournent d’ailleurs majoritairement sur le périmètre des Plages du Débarquement et notamment dans le Calvados (75 %), une zone qui comporte 1 281 structures d’hébergement touristique marchant soit 35 979 lits", ajoute la vice-présidente.

8 410 emplois générés par le tourisme de mémoire

Placée en tête des régions françaises pour le tourisme de mémoire, la Normandie enregistre ainsi 25,2 millions d’euros HT de chiffre d’affaires chez les sites exploitants, dont 19,1 millions d’euros en billetterie sur 32 sites à entrées payantes et 6,1 millions d’euros en boutique et autres produits. L’emploi salarié sur les sites de la Bataille de Normandie est estimé globalement à 380 emplois en équivalent-temps-plein (ETP), auxquels s’ajoutent a minima 70 guides normands non-salariés proposant des visites des sites de mémoire pour les groupes. Cette activité génère un volume très conséquent d’emplois indirects (4 400) et d’emplois induits en amont et en aval (3 560). Au total, on estime que la thématique du Tourisme de Mémoire en Normandie génère 8 410 emplois (directs, indirects, et induits). "En moyenne, les dépenses des visiteurs au cours de leur séjour sont évaluées à 365 euros par séjour pour les Français et de 557 euros par séjour pour les étrangers. Ce sont les Américains qui dépassent le plus avec un panier moyen de 750 euros", précise Anaïs Le Bot, responsable du service Tourisme de la Région Normandie.

Normandie # Tourisme # Hôtellerie # Restauration # Activités culturelles # Industrie # Commerce # Événementiel # Attractivité # International