Lyon
La cantine connectée Carot' lève 2 millions d’euros pour se déployer dans de nouvelles régions
Lyon # Recherche et développement # Levée de fonds

La cantine connectée Carot' lève 2 millions d’euros pour se déployer dans de nouvelles régions

S'abonner

La jeune pousse lyonnaise Carot', qui développe une offre de restauration pour les entreprises via des frigos connectés, boucle un premier tour de table de 2 millions d'euros pour conquérir de nouvelles régions et investir dans la technologie.

Pierre-Yves Coeurdevey et Coline Casini, cofondateurs et dirigeants de Carot' — Photo : JB Gautier/Carot'

Créée en 2019 à Lyon, la jeune pousse Carot' (15 salariés ; chiffre d'affaires non communiqué) développe une offre de restauration pour les entreprises : des plats frais, locaux et proposés dans des frigos connectés installés dans les bureaux. Elle vient de lever 2 millions d’euros auprès des fonds lyonnais Kreaxi et Foodara (fonds spécialisé d'Angelor), ainsi que de business angels français. Auxquels s’ajoutent des emprunts auprès de Bpifrance, BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole.

Ce premier tour de table va permettre au concept de cantine connectée de se déployer dans de nouvelles régions et de poursuivre ses investissements technologiques.

Expansion territoriale 

Présente en Auvergne-Rhône-Alpes, l’entreprise codirigée par le duo Pierre-Yves Coeurdevey, un ancien de la marque "Michel et Augustin", et Coline Casini, diplômée de l’école de cuisine Ferrandi, va se déployer en Île-de-France. Carot' a déjà signé de premiers contrats en Région Sud pour s'y installer d’ici juin 2023, avant d’attaquer le grand Ouest à la fin de l’année. Menée tambour battant, cette expansion territoriale inclut la recherche de nouveaux clients entreprises et de fournisseurs, des traiteurs locaux répondant aux normes de Carot' (plat sain, équilibré, de saison, etc.). Jusqu’à fin 2022, Carot' cuisinait ses plats en solo dans ses cuisines de Vénissieux. L’entreprise a revu sa stratégie et décidé de confier la réalisation de ses plats à des traiteurs locaux spécialistes. "Ce pivot basé sur des collaborations a permis d’élargir notre offre à une vingtaine de recettes par semaine et de booster nos ventes de plus de 30 % à périmètre égal", décrit Pierre-Yves Coeurdevey.

Une quinzaine de recrutements

Grâce à la levée de fonds, Carot' va également poursuivre ses investissements en R & D pour développer des technologies innovantes (optimisation de l’approvisionnement des frigos, amélioration de l’expérience utilisateur via l’application). Afin de répondre à ces enjeux, une quinzaine de collaborateurs devraient être recrutés d’ici fin 2023 pour consolider les équipes techniques, marketing et commerciales. Enfin, l’entreprise planche sur de nouveaux services aux entreprises, comme des offres "en-cas" et "apéritif".

Carot' se présente comme une alternative aux cantines traditionnelles avec une solution moins coûteuse pour l’employeur et plus simple à mettre en place. “C’est une transition logique pour les entreprises qui abandonnent de plus en plus les cantines classiques, devenues trop coûteuses à l’heure du télétravail, mais qui souhaitent proposer un service de restauration sur-place à leurs collaborateurs”, avance le cofondateur.

Une alternative meilleur marché qu’un repas au restaurant pour le salarié aussi, avec une formule plat + dessert disponible toute la journée pour le prix d’un ticket-restaurant (7 euros). En Auvergne Rhône-Alpes, Carot' a déjà convaincu le Crédit Agricole, GL Events, la Société Générale et LDLC.

Lyon # Recherche et développement # Restauration # Services # Levée de fonds
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise CAROT'